A la Une. Stephan Vanfleteren

Stephan Vanfleteren a étudié la photographie à l’Institut Saint-Luc de Bruxelles (1988-1992). De 1993 à 2009, il a travaillé en tant que photographe free-lance pour le compte du journal De Morgen, tout en continuant à s’investir pleinement dans ses propres projets. Spécialiste des portraits en noir et blanc, il est également connu pour les reportages au long cours qu’il effectue en Belgique et à l’étranger. 

Le Musée de la Photographie à Charleroi a demandé au photographe Stephan Vanfleteren de livrer sa vision de Charleroi. 

Charleroi, il est clair que le gris est noir, mais Charleroi sera blanc un jour.

Stephan Vanfleteren a brossé le portrait d’une ville et de ses habitants, en noir et blanc. Il livre un reportage à fleur de peau et pose un regard tendre sur une réalité âpre. Les corps répondent au décor blessé de la ville.

Le photographe amoureux de cette ville monte au sommet d’un terril pour embrasser le crépuscule et former le vœu que le noir de la nuit porte la promesse d’un blanc matin.

Website du photographe

Catégories :Photographes à la Une.

Tagged as: ,

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s