On peut dire que Vincent Munier n’a pas froid aux yeux. Ce photographe a posé son objectif dans les endroits les plus glacés du globe. Norvège, Grand Nord canadien, ce vosgien a sillonné ces terres en solitaire en se faisant le plus discret possible pour photographier les animaux.

Très tôt, Vincent Munier a entendu l’appel du monde sauvage. Il grandit dans les Vosges aux côtés d’un père naturaliste qui va l’initier à l’observation et à l’art de l ‘affût. Dès l’âge de 12 ans, il part en forêt avec le vieil appareil photo de son père et prend ses premiers clichés animaliers. Un peu fâché avec l’école où il s’ennuie, Vincent part à 18 ans découvrir les forêts des Carpates, la taïga scandinave et les montagnes des Abruzzes. Il sera ouvrier horticole pour s’acheter son premier téléobjectif.

Voyageur passionné, il ne reste jamais bien longtemps au même endroit. Toujours prêt à enfiler parka et sac à dos et à prendre le premier avion pour un pays lointain et méconnu, c’est un amoureux de la nature qui nous fait partager sa vision poétique de la vie sauvage à travers ses clichés.

Website du photographe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s