Photographier en contre-jour

En photographie, nous sommes souvent confrontés au contre-jour. Voyons comment transformer ce qui apparaît comme un inconvénient en atout pour le photographe.

Cette technique est un style à part.  On n’évite pas le soleil, on le reherche au contraire, en veillant à trouver le sujet adéquat pour un résultat le plus graphique possible.  Pour réaliser un contre-jour la recette est assez simple, il faut placer le sujet devant le soleil.  Cependant cela ne suffit pas pour réussir sa photographie…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La bonne dose de lumière.  Dans la photographie de contre-jour, elle est primordiale.  Un soleil puissant et rasant est facteur de réussite.

Sous-exposer votre photographie.  Le correcteur d’exposition est un outil simple à utiliser pour accentuer un contre-jour.  En sous-exposant votre photographie d’une valeur de 0,3 ou 0,7, vous obtiendrez un effet d’ombre chinoise.

La mesure, votre meilleure alliée.  Le principe du contre-jour est très simple : il s’agit de créer des “ombres chinoises” en exposant pour les hautes lumières.  La mesure : le mode dans lequel votre appareil va “calculer” la lumière est très important dans un contre-jourEn effet il faudra choisir un mode adapté aux contrastes, ici il s’agit du mode Spot qui permet de mesurer la lumière sur un point précis et d’autoriser de forts écarts autour de ce point.

Utilisation du HDR pour garder du détail dans les zones claires et/ou sombres.  Cette technique consiste à effectuer 3 prises de vues parfaitement identiques du même sujet (l’utilisation d’un trépied est ici indispensable) à 3 expositions différentes (l’une légèrement sous-exposée, une autre correctement exposée et la dernière un peu surexposée). Il faut ensuite passer par un logiciel de retouche spécifique (cette option est également présente dans Photoshop) pour compiler les 3 images qui seront alors fusionnées pour donner le résultat final (pour simplifier, le logiciel garde le meilleur de chaque image pour en constituer une seule). Cela permet d’obtenir plus de détails dans les parties sombres et claires de l’image tandis que les valeurs intermédiaires sont correctement exposées.  Certains boitiers possèdent cette fonction, comme l’Olympus OM-D EM-1

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le flare.  Un phénomène optique peut se produire lors de la réalisation de photos en contre-jour : il s’agit du « flare ». Ce terme désigne tout simplement les aberrations optiques produites sur l’image sous la forme de petits halos concentriques ou de traits. Le « flare » se produit lorsqu’un rayon de lumière vient frapper à l’intérieur de votre objectif les diverses lentilles qui le composent. Certains photographes veulent à tout prix l’éviter, considérant qu’une photo présentant un « flare » est ratée, d’autres au contraire choisiront délibérément de provoquer ce phénomène pour l’intégrer à l’ambiance de la photo. Pour éviter le « flare » si ce rendu vous déplaît, pensez à investir dans un pare-soleil qui se vissera sur votre objectif et empêchera alors la plupart des rayons du soleil de venir frapper directement les lentilles de celui-ci. Si vous n’en possédez pas, il suffit de vous positionner dans l’ombre avec votre appareil au moment de prendre la photo, si les conditions et le lieu le permettent.

A vous de jouer…

 

Catégories :Apprendre

Tagged as: , ,

2 replies »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s