sebprisonslr

Sébastien Van Malleghem est un photographe, auteur indépendant né en Belgique en 1986. Diplômé en photographie de l’Ecole Supérieure des Arts « le 75 » à Bruxelles en 2009, il se dirige vers une photographie engagée en travaillant depuis plusieurs années sur le thème de la justice en Belgique ainsi qu’à travers l’Europe.

Le résultat est un travail épuré où la folie des uns et la détresse des autres transpirent avec une puissance qui se passe d’artifices. Ses images respirent le malaise. Prisons est le deuxième volet d’une série sur le système judiciaire. Un sujet régulièrement traité, donc risqué. Pour le Belge pourtant, s’y intéresser tenait de l’évidence: «La prison est surmédiatisée mais en réalité elle reste tabou, il y a peu de travaux de fond sur cet univers.

sebprisonslr2

Il se trouve que le fond est un peu sa marque de fabrique. Le jeune photographe a passé quatre ans avec les policiers belges. Il travaille sur les prisons depuis trois ans, au cours desquels il a écumé une dizaine d’établissements, dans tout le pays et de tous les genres: prisons pour femmes, longues peines, détention préventive, détenus mentalement déficients. Comme d’autres avant lui, Van Malleghem a d’abord voulu montrer l’état de délabrement des établissements pénitentiaires en plein cœur de l’Europe, au XXIe siècle. Il photographie les détenus entassés à trois dans huit mètres carrés, les murs décrépis et les toilettes bouchées.

prisons-sebastien-van-malleghem-03

Certains n’ont qu’un seau, une odeur âcre envahit tout l’espace. Comment garder sa dignité dans ces conditions? Quand t’as fait une connerie, la punition c’est la privation de liberté, pas la déchéance d’humanité. « 

Avec ce reportage puissant, Sébastien Van Malleghem à remporté en janvier 2015 le prix Lucas Dolega.

Dans un autre registre…  Epris des terres scandinaves depuis une résidence en Norvège, Sébastien Van Malleghem a poussé depuis lors ses pérégrinations du Danemark à l’Islande, en passant par la Finlande et la Suède. North Road est le récit visuel de ce périple contrasté. Avec ses paysages à couper le souffle et hors du temps, ses scènes de vie ou portraits acides, la série tient davantage de la constellation que du chemin linéaire. Dans l’éclatement des émotions qui la composent, le photographe saisit la juste mesure entre le sublime et le banal, le grandiose et l’intime. Plus enclin à la rêverie dans ce travail, l’œil de Sébastien Van Malleghem demeure vif et acéré ; aussi bien lorsque le décor se prête à la contemplation pure, à l’ivresse des grands espaces, à l’expérience de la solitude que lorsqu’il capture une jeunesse insouciante et débridée qui s’expose sans pudeur devant son objectif.

north

Website du Photographe

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s