Les séries photo, un outil pour développer votre créativité.

crivain

En quoi une série photo peut-elle libérer votre créativité des poids qui l’accablent ?  Quels sont les principes à suivre et les astuces pour réussir des séries photo ?  Les réponses dans les lignes suivantes…

Faire une série, ça rend vraiment créatif ?  D’aucuns pourraient me rétorquer que prendre 3, 10 ou 100 photos autour d’une même idée, ce serait au contraire lassant, et tueraient toute créativité dans l’œuf.  Ce serait oublier que ce n’est pas parce que vous travaillez sur une série que vous êtes obligé de ne prendre aucune autre photo, et que vous devez vous empêcher de saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous.

En réalité en vous débarrassant de certaines questions qui peuvent vous encombrer d’habitude, réaliser une série peut justement concentrer votre attention et vous ouvrir les yeux, vous permettant ainsi de sortir un peu des sentiers battus et de faire quelque chose de cohérent et… créatif !  En plus, vous allez voir que vous allez oser plus de choses, car les photos se complétant entre elles, vous pouvez vous permettre d’essayer des photos qui ne tiendraient pas debout seules, mais qui font sens une fois réunies.

D’ailleurs, avant d’aller plus loin, accordons-nous sur la définition de « série » avant de rentrer dans le vif du sujet et de vous donner des conseils pour réussir les vôtres.  Une série, ce ne sont pas 3 ou 10 photos du même sujet, prises du même endroit, avec juste une longueur de focale différente par exemple. Ça, ce sont différents essais qui vont vous conduire à choisir une ou deux photos dans le lot.  Voir un reportage, si c’est plus varié.  Une série, c’est un ensemble d’images cohérentes, bref qui ont un ou de préférence plusieurs points en communs, tout en étant nettement différentes les unes des autres.  Nous allons détailler plus bas dans l’article quels peuvent être ces points communs.

Réussir une série…  Toute série part d’une idée qui doit d’abord se cadrer dans un style photographique particulier.  Il est plus difficile de faire une série cohérente qui incorpore de la photo animalière, de rue et de portrait par exemple.  L’idéal est donc de vous concentrer sur votre pratique préférée, si vous en avez une, ou de choisir un domaine que vous souhaitez approfondir.  Ensuite, vous devez trouver une idée, un projet qui va donner un fil rouge à vos prochaines sorties photo.  Cela peut être quelque chose de très simple comme par exemple se focaliser sur… les chapeaux en photo de rue, ou alors vous pouvez chercher un peu plus loin, penser « out of the box » comme disent les anglophones.  Par exemple, les voitures et leurs propriétaires qui se ressemblent en photo de rue.

Certains trouveront ces idées assez facilement, et pour d’autres comme moi ce sera plus difficile.  Dans ce cas, je vous invite à sortir de votre zone de confort, de votre environnement sans appareil photo, et à observer.  Avec le temps qui passe, vous finirez par remarquer un élément qui se reproduit et qui peut être exploité visuellement.  Voilà, vous avez votre idée !

Qu’est-ce qui fait la cohérence d’une série ?  Le plus évident est le sujet, si vous ne prenez que des photos de gens avec leurs chapeaux dans la rue, on va deviner que ce n’est pas un hasard, mais par intention.  En réalité, la cohérence du sujet est sans doute la plus facile à atteindre, car elle découle en ligne directe de l’idée.  Cela dit, elle peut perdre de son impact si c’est le seul liant de la série.   La manière dont vous photographiez, c’est-à-dire votre approche technique et artistique à la prise de vue, est également primordiale.  Ce sont en fait des éléments très techniques totalement mis au service de votre créativité.  Il peut s’agir de :

  • La longueur de focale utilisée
  • Distance du sujet et plus particulièrement le cadrage
  • Choix de l’exposition, contre-jour, sous ou surexposition
  • Choix esthétique, par exemple la profondeur de champ
  • Choix d’une vitesse d’obturation, pose longues ou à l’inverse figer un sujet rapide
  • D’un point de vue particulier, plongée ou contre-plongée
  • Etc…

Enfin, vos choix esthétiques au post-traitement, par exemple :

  • Le choix du noir et blanc ou de la couleur
  • Un format particulier (carré, panoramique, etc…)

Un exemple d’une série photo du photographe Blaise Arnold consacré aux bistrots français.  A vous de réaliser la liste qui relie l’ensemble des clichés ci-dessous !

Comment procéder concrètement ?  Une fois que vous avez trouvé une idée, faites une liste des éléments qui vont donner une cohérence à votre série, qui sera bien définie comme l’exemple ci-dessous :

  • Personnes avec un chapeau dans la rue
  • Seulement des personnes visuellement intéressantes
  • Cadrage serré
  • Au 50mm
  • À grande ouverture seulement (entre f/1.8 et f/2.8)
  • Noir et blanc contrasté
  • Une série de 8 photos

Vous pouvez également vous fixer une ligne du temps que ce soit la série sur une journée, ou alors la garder en mémoire sur le long terme sans vraiment vous fixer de date butoir.

En conclusion, une série bien préparée constitue un excellent moyen de vous détendre, de vous décharger de nombreuses questions que vous vous posez habituellement, ce qui est un excellent moyen de stimuler votre réativité d’habitude inhibée par les nombreux problèmes techniques !  À vous de jouer…

Découvrez mes ateliers d’initiation à la photo

 

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s