Pourquoi faire imprimer ses photos est important pour tous les photographes

Avoir des milliers de fichiers photo numérique est très intéressant, mais l’unique façon de les partager et donc de les voir, c’est via un moniteur ou un smartphone. Tous les photographes savent cela, mais très peu pensent à les faire imprimer. Souvent ils possèdent des disques durs externes débordants de photos, mais elles y demeurent cachées parmi une multitude de fichiers photographiques. Dans un monde dominé par le numérique, c’est un comportement difficile à expliquer car bien que plusieurs photographes passent des heures avec Lightroom à post-traiter leurs images, elles finissent sur un support de stockage ou sur des réseaux de partage comme Flickr, mais en basse résolution.

Pourquoi faire imprimer ses photos ?  Faire imprimer ses photos, avoir une impression tangible de son travail devient donc une option incontournanle, si vous désirez montrer votre savoir-faire. Comme un grand nombre de photographes, je ne faisais pas imprimer mes photos. C’est en lisant sur la résurgence du film analogique que j’ai compris qu’avoir entre ses mains une photos « réelle » était essentielle. J’ai parcouru internet à la recherche d’un service de qualité.

Partial View of a Photobook

Pourquoi je tiens tant à faire imprimer mes meilleures photos ? Voici le fruit de mes réflexions:

Cela fait de vous de meilleurs éditeurs.  Lorsque vous imprimez une photo et que vous la tenez entre vos mains, vous commencez à remarquer des détails que vous n’avez pas vus sur l’écran de votre ordinateur ou de votre téléphone, en particulier si vous ne les nettoyez pas souvent comme les miens. Les taches et les poussières dans votre ciel ne créent pas des images imprimées attrayantes. Vous commencez à réaliser l’avantage de zoomer sur votre image afin d’inspecter les zones à problèmes. Vous commencez à accorder plus d’attention à votre histogramme, et ainsi de suite. Au final, vous devenez de meilleurs éditeurs.

Cela fait de vous de meilleurs photographes.  En tant que photographe, je passe beaucoup de temps à prendre des photos, à éditer, à bloguer et à publier dans les médias sociaux. À quelle fin? Mes photos seront-elles destinées à être visionnées pour 24 heures sur Facebook et ensuite, où vont-elles aller ? Seront-elles remplacées dans un cycle qui n’aura pas de fin ? Ne vous méprenez pas, j’aime partager mes photos en ligne. Par exemple je participe à un forum sur photo où je reçois des critiques constructives. Je n’aime pas lire des commentaires qui ne sont là que pour vous détruire moralement ou pour se gausser du travail des autres. Selon moi, l’impression de mes photos provient de mon désir de créer et de partager quelque chose de tangible et de spécial en cet âge numérique où la culture de «maintenant» domine.

Cela vous inspire.  L’impression d’une photo, après une sélection minutieuse, libère des endorphines. Je suis certain que vous avez déjà ressenti cette impression après avoir regardé vos photos. Cela me donne envie de sortir et de créer plus d’images que je peux imprimer et être fier. Photographiez, éditez et imprimez: c’est un cycle qui convient à ma façon de faire de la photo, car je me sens inspirer par mes photos. Elles ne disparaissent pas sur un disque dur; elles prennent vie et cela m’inspire.

Cela vous permet de revoir vos anciennes photos.  En particulier, si vous êtes en train d’imprimer et que vous avez un énorme catalogue d’images, il est très stimulant de revoir ses archives. Lorsque vous découvrez une de vos anciennes photos, d’il y a 5 ans par exemple, vous redécouvrez des lieux que vous avez depuis tout ce temps négligés, et cela «vous inspire» comme je l’ai mentionné dans mon troisième point. En tant que photographes, nous cherchons tous des endroits inusités pour satisfaire notre besoin de créer. Cependant nous négligeons d’anciens endroits qui peuvent encore très beaux, très photogéniques, surtout si nous avons depuis ce temps progressé et développé notre œil de photographe.

Cela ramène vos photos à la vie.  Avant de commencer à faire imprimer mes meilleures images, voici ce que je faisais: je prenais mes photos, les éditais, les publiais sur un réseau de partage, et puis pouf ! Mes images étaient rapidement oubliées. Pourtant j’avais passé beaucoup de temps à attendre la lumière parfaite, à obtenir ce coucher de soleil parfait à l’endroit idéal, pour au final les voir disparaitre sur un disque dur. En faisant imprimer mes photos en grand format, je pouvais enfin contempler mon travail en tout temps !

En conclusion.   Ce point fait écho à ce que j’ai écrit tout au long de cette publication. Voir mon travail acharné et mon dévouement à réaliser les meilleures photos; le fait de les imprimer sur un beau papier cela me permet de me sentir bien. C’est presque devenu une dépendance pour moi. Ce tas de données devient quelque chose de tangible que je peux donner à mes amis, les vendre ou les accrocher à mes murs. Je vois tous ces pixels prendre vie.

S’inscrtire à un atelier pour créer un livre photo qui vous ressemble

Catégories :Apprendre

Tagged as: ,

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s