Réussir ses photos de concert.

La photo de concert, c’est plein de lumières

La photographie de concert est un des styles de photographie les plus complexes et ce, pour plusieurs raisons : le manque de lumière, des éclairages agressifs mais aussi des réglages difficiles à mettre en place.

Silhouette of guitar player on stage.

Les accréditations et la discrétion.  Dans quasiment toutes les salles de spectacle, il vous est totalement interdit de prendre des photos. Une règle plus ou moins respectée par le public lui-même mais bien légitime : les artistes veulent protéger leur droit à l’image et les organisateurs veulent garantir un spectacle agréable et ne pas déranger le public.  Du coup, il vous faut demander une accréditation pour être autorisé à photographier le spectacle et avoir accès à une fosse presse pour les plus grandes salles. Mais sachez que si vous débutez, vous devrez vous contenter de petites salles.

Le problème de la lumière.  Le premier des problèmes dans la photographie de spectacle, c’est le manque de lumière : on est dans une salle où il fait très sombre.  Mais ce manque de luminosité est compensé par des éclairages : la lumière ne provient que de spots de couleurs différentes, avec beaucoup de contre-jour, d’ombres et la lumière change et bouge beaucoup. Un vrai cauchemar ! Ce problème de lumière fait de la photographie de concert un des styles les plus durs à maitriser.

Premier conseil : ne vous embarrassez pas avec tout le matériel dont vous disposez. Même si vous avez accès à une fosse accréditée, ne prenez que le strict nécessaire.  Ne vous encombrez d’un trépied que si vous souhaitez enregistrer en vidéo, car il prendra beaucoup de place et vous gênerez les spectateurs et/ou vos collègues photographes.

Rock and roll live group

La composition.  Dans la photographie de concert, il est très important de soigner la composition de son image et d’exprimer sa créativité ! Car après tout, ce que vous voulez, c’est vous démarquez des autres photographes qui sont à vos côtés.  Alors n’hésitez pas à vous rapprocher le plus possible de la scène pour faire des portraits expressifs des musiciens, chanteurs, etc…. A l’inverse, ne vous contentez pas seulement de faire des plans rapprochés et faites des plans d’ensemble de la scène avec un 50 mm pour montrer les éclairages, les décors, et les acteurs du spectacle. Cela donne souvent de magnifiques images !

Au final, n’hésitez pas à bouger tout le temps, à varier les angles de prise de vue !

Dernier conseil : veillez à ne pas couper un instrument pour une photo de concert, à ne pas couper la jambe d’un danseur ou à ne pas prendre des objets peu esthétiques (retour son, rideaux etc).

Le matériel.  Au niveau des objectifs, privilégiez des objectifs avec de grandes ouvertures : maximum f/3,5 – l’idéal est un objectif ouvrant à f/2.8.  Ceci répond à la problématique du manque de lumière et aux changements de lumière assez réguliers. Privilégiez un 50 mm pour les plans d’ensemble et une longueur focale entre 70 et 200 mm pour les portraits et les photos de loin.

 Les réglages.  Pour les réglages, c’est là que cela se complique un petit peu. Du fait de la faible luminosité, du mouvement des éclairages et des sujets, cela peut se révéler un vrai calvaire pour trouver le bon réglage.

Voici quelques pistes pour réussir vos réglages :

  • Ouverture : maximum à f/3,5
  • Vitesse : une vitesse minimale de 1/50ème de seconde pour éviter le flou de bougé
  • Sensibilité : 800 ISO est le minimum, en dessous la photo sera trop sombre. Attention quand même au bruit numérique si vous augmentez trop la sensibilité ISO.
  • Mise au point : automatique quand il y a un bon contraste et de bons éclairages, sinon en manuel.
  • Mesure d’exposition : la mesure spot est la plus adaptée sur une scène avec une luminosité complexe. En cas de spectacle en plein air ou dans une salle bien lumineuse, vous pouvez réaliser de beaux clichés avec une mesure pondérée centrale pour avoir une bonne mesure sur le décor, par exemple.

Les erreurs à ne pas commettre…  

  • Erreur n°1 : Vous placer au fond de la salle et penser photographier le spectacle au téléobjectif
  • Erreur n°2 : Garder vos ISO au minimum sous prétexte que, au-delà, vous aurez du bruit. Résultat, votre vitesse d’obturation est trop lente… et vos photos sont floues !
  • Erreur n°3 : Utiliser le flash sous prétexte que vous manquez de lumière
  • Erreur n°4 : Oublier de régler votre Balance des Blancs
  • Erreur n°5 : Découvrir une fois sur place de quoi il s’agit et ne pas savoir où donner de la tête

Close up photo of bass guitar player

Intéressez-vous à ce que fait l’artiste avant le concert. Connaissez leur musique. Cela peut vous permettre d’anticiper des actions (sauts, braveheart, focalisation sur le guitariste qui va jouer un solo, etc …) Ceci est très important. C’est ce que j’appelle l’improvisation contrôlée en musique.

Pour conclure avec les photos de concerts.  Essayez des trucs, soyez créatifs, déplacez vous, faufilez vous… et profitez quand même un peu du spectacle !

 

Catégories :Apprendre

Tagged as: , ,

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s