Se fixer un objectif, un but, et une échéance est une source de motivation et d’inspiration.

Avec cette rubrique, un défi par semaine, cela va vous booster et vous aider à progresser tout au long de la réalisation de cet objectif.  A première vue, prendre une photo semaine pendant un an peut en rebuter plus d’un, car on se dit qu’il n’y aura pas un jour dans l’année sans transporter son appareil avec soi au travail, en vacances, en weekend à la famille, etc.  Mais à travers ce Projet 52 il faut surtout voir l’opportunité pour vous d’explorer et d’apprendre énormément de choses sur la photographie et même sur votre approche vis-à-vis de la photographie.

femme sur un lit

Défi 17. Raconter une histoire

Raconter une histoire est une fonction souvent mal comprise de la photographie. Le photographe raconte ce qu’il voit, mais il raconte aussi comment il le voit, et définit plus ou moins consciemment ce qui, dans ce qu’il voit, est signifiant ou pas; un cadrage trahit toujours une vision du monde. Comprendre et maîtriser les outils narratifs à la disposition du photographe, c’est autant savoir comment on rend son cadrage ou son editing plus intrigant ou plus parlant, que comprendre pourquoi on fait une image.  A vous de jouer…

Quelques conseils…

Identifier l’histoire.   Nous sommes entourés de petites et grandes histoires. Regardez dans votre vie de tous les jours : chacun de nous a une histoire à raconter. Par exemple, cela peut être : votre voyage en Islande, une journée dans votre quotidien, un café avec un ami, la relation avec votre enfant, un événement culturel qui vous tient particulièrement à cœur, une cause humanitaire pour laquelle vous vous battez… Une histoire n’a pas besoin d’être un événement spécial ou une grande aventure ! Le plus important pour vous en tant que photographe est d’être inspiré par cette histoire pour pouvoir vous impliquer et donner une direction à votre travail.

Varier les angles de vue.  Lorsque vous photographiez un événement ou un lieu, pensez à alterner les compositions, les cadrages, les sujets, les détails et les angles… afin de donner de la diversité à votre série. Comme pour une histoire écrite, posez-vous les questions : qui, quoi, où, comment, pourquoi. Cela vous aidera à structurer votre histoire. Par exemple : un plan large pour fixer l’environnement, des photos de texture et de lumière pour montrer l’atmosphère, des photos de détails pour témoigner d’une expérience ou attirer l’attention sur un élément important, des portraits pour humaniser votre histoire …

Créer une connexion, une émotion…  Nous avons tous des émotions à l’intérieur de nous et si nous les écoutons bien, il est possible de provoquer le rire, les larmes ou la colère avec une photo. Une image qui contient une émotion palpable sera plus à même d’attirer et de retenir le spectateur. L’émotion crée un lien très spécial entre la personne qui observe et le personnage principal ou le sujet de l’histoire que vous racontez.  Les émotions peuvent être provoquées par plusieurs éléments visuels : les couleurs, les contrastes, les textures, les personnages, les mouvements, les perspectives, les lignes, la lumière … Aussi, placer un sujet dans le cadre humanise la photo et aide à contextualiser l’histoire que vous racontez. Selon le cadrage, le spectateur peut se sentir intégré à l’image, comme si il était à la place du sujet ou du photographe. Il pourra alors ressentir les émotions du sujet.

Utiliser la lumière.  La lumière va donner une indication sur l’ambiance de l’histoire et va renforcer l’émotion de la scène. Par exemple, un matin ensoleillé va évoquer la sérénité, l’optimiste et l’aventure. Photographier un coucher de soleil va quant à lui évoquer la fin d’une belle journée. Les lumières dorées et chaudes donnent en général une impression de positivité, d’espoir et d’amour. Alors que les lumières froides (ou bleues) apportent un côté mélancolique, triste et nostalgique.

Photographier des détails.  Les détails renforcent vos photos, en attirant l’œil sur un élément sur lequel nous n’aurions pas prêté attention au premier regard. Les détails sont essentiels dans la narration de votre histoire. Même la plus petite chose qui pourrait paraître insignifiante. En photographie de voyage par exemple, photographier les billets de train ou le trajet jusqu’à la destination font partie de la narration et aident à comprendre le contexte, les rencontres, l’ambiance et l’état d’esprit dans lequel vous êtes durant ce voyage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Conclusion pour ce dix-septième défi.  Le plus important avant tout déclenchement est de photographier avec intention afin de transmettre un message au spectateur. Pour cela, demandez-vous vraiment ce que vous voulez montrer / dire / transmettre / inspirer. De cette intention découleront le choix des réglages, du matériel, de la lumière, du lieu, du post-traitement … L’intention est donc primordiale !

Vous devez poster une photo pour chaque défi sur ma page Facebook présentant le fruit de votre travail en mentionnant « Défi 52-17«

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s