Se fixer un objectif, un but, et une échéance est une source de motivation et d’inspiration.

Avec cette rubrique, un défi par semaine, cela va vous booster et vous aider à progresser tout au long de la réalisation de cet objectif.  A première vue, prendre une photo semaine pendant un an peut en rebuter plus d’un, car on se dit qu’il n’y aura pas un jour dans l’année sans transporter son appareil avec soi au travail, en vacances, en weekend à la famille, etc.  Mais à travers ce Projet 52 il faut surtout voir l’opportunité pour vous d’explorer et d’apprendre énormément de choses sur la photographie et même sur votre approche vis-à-vis de la photographie.

High key fine art portrait of woman mouth and chin on bright whi

Défi 23  Portrait en High key

Quelques conseils…

Le High key : composé essentiellement de blancs et de gris clairs pour certains photographes, d’autres estiment que le high key peut également avoir de petites touches de noirs ou de gris foncés (à condition que les zones claires soient en plus grande partie sur l’image). C’est d’ailleurs ces légères teintes plus foncées qui permettent de contraster les zones plus claires. Il est utilisé pour certains portraits, enveloppant alors le sujet d’une atmosphère douce, ou en paysage afin de donner un aspect graphique épuré à la composition.

L’utilisation de l’histogramme.  Avec l’appareil numérique, l’histogramme s’est converti en un excellent outil pour analyser la gamme tonale d’une image. Pour cela, il présente le nombre de pixels figurant dans chaque niveau de l’image. Cette visualisation permet non seulement d’analyser sa gamme tonale mais aussi de comprendre la tonalité, le contraste et l’exposition de la prise. Une image en high key présentera des tons concentrés vers la droite du spectre, ceci sans interruption depuis son centre. De plus, moins les ombres seront détaillées, moins d’information sera disponible dans la partie gauche de l’histogramme.

La mesure spot.  Une première façon de tricher est de modifier le mode de mesure de l’exposition en mode spot. Avec ce mode, l’exposition est mesurée sur une toute petite zone au centre de l’image.

Compensation d’exposition.  L’autre solution pour ajuster la luminosité est la compensation d’exposition. C’est une option présente sur tous les appareils qui permet un réglage rapide de l’exposition.  Vous choisissez le mode de l’exposition que vous voulez et vous ajustez alors avec la compensation d’exposition. L’intérêt est de garder la souplesse d’un mode auto ou semi-auto tout en personnalisant le résultat.

Post-traitement.  Vous pouvez renforcer l’effet en post-traitement en jouant avec les outils de luminosité. Idéalement, utilisez l’outil courbe. Choisissez une courbe en S classique pour renforcer les contrastes.

1342836157_9286f0bf81_o

IMG_0192

Conclusion pour ce défi 23.  Reste maintenant à voir comment faire concrètement du high key. Vous l’avez compris, cette pratique de la photo ne se contente pas de la mesure automatique de l’exposition. L’appareil seul ne sera pas capable de déterminer quelle exposition vous souhaitez. Il va falloir aller plus loin que la mesure automatique.

Pour participer, il suffit de m’envoyer votre photo avec la mention Défi 23 + nom/prénom, elle sera mis en ligne le dimanche suivant la parution du défi sur le blog pix-visu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s