Qu’est-ce que la distance focale d’un objectif ?

La distance focale, tout un programme… Quand on débute en photographie, comme dans de nombreux autres domaines, on n’échappe pas à cette étape : apprendre, lire et écrire sur le sujet. Avant de se lancer les yeux fermés dans une nouvelle passion,  chaque aspirant passionné doit se familiariser avec un vocabulaire spécifique et les concepts assortis. Le futur photographe n’est pas épargné et il sera obligé d’intégrer certaines notions de base qui lui permettront de mieux comprendre la photographie dans sa pratique et l’aideront à obtenir de meilleurs résultats. Je ne suis pas partisan de l’application de la technique dans sa plus pure définition mais je dois reconnaître que certains principes sont élémentaires si l’on veut progresser. C’est le cas de celui que nous allons aborder aujourd’hui : la distance focale d’un objectif.

Qu’est-ce que la distance focale ?  On peut définir la distance focale d’un  objectif comme la distance en mm qui existe entre le plan focal du capteur et le centre optique de la lentille. C’était un peu indigeste, ça, non ? Plus simplement, le centre optique est comme un point à l’intérieur d’un objectif par lequel les rayons de lumière passent, se croisent et sont dirigés vers le capteur d’image de votre appareil pour enregistrer la photographie et lui permettre d’apparaître. Ce centre optique est toujours très proche du diaphragme de l’objectif.

Pour cette raison, cette valeur en millimètre est la première caractéristique utilisée par les photographes pour définir les différents objectifs. On parle d’un 50 mm ou encore d’un 8 mm, par exemple.

Dès lors, quels effets produisent les différentes distances focales sur une même image ? Plus la distance focale est réduite, plus grand sera l’angle de vision de l’objectif, augmentant ainsi la taille de la scène que nous voyons. Plus la distance focale est élevée, plus l’angle de vision sera petit, réduisant ainsi le cadre de notre photographie. Pour cette raison, comme vous pourrez l’observer ci-dessous, l’usage d’un téléobjectif peut créer une sensation de compression de la scène ou du cadre (très intéressant pour les premiers plans), en revanche, utiliser un grand angle donne la sensation que la scène s’agrandit, laissant rentrer plus d’éléments dans le cadre.

índice

Angle de vision.  L’angle de vision d’un objectif est l’une  des caractéristiques techniques que les fabricants renseignent pour chaque modèle d’objectif mais que signifie-t-elle réellement ?  L’angle nous permet de déterminer le champ visuel de l’objectif et ainsi de déterminer le nombre d’éléments qui peuvent entrer dans notre cadre. Ce concept nous permet de classifier les objectifs selon différentes catégories, que vous connaissez certainement :

Grand angle.  Débutons avec les objectifs grand angle, qui comprennent des distances focales inférieures aux 35 mm et capables de capter des images avec un angle de vision supérieur à l’oeil humain (sans tenir compte de la vision périphérique), c’est à dire, plus de 63º du champ visuel.  Si nous voulons approfondir un peu, nous pourrions également considérer grand angle les objectifs dont la distance focale est comprise entre 10 mm et 14 mm et les fisheye (dont le nom fait référence au type de vision caractéristique des poissons) et ceux dont la distance focale se situe en dessous des 9 mm

Grand place at dusk Brussels,Belgium

Normal.  En photographie, on a l’habitude de définir un objectif comme « normal » quand son champ de vision et ses caractéristiques sont proches de la vision humaine. Le problème de définition pour un objectif dit normal se pose quand il est doté de l’option de vision périphérique. Les auteurs qui incluent la vision périphérique considèrent que les objectifs normaux sont les 35 mm tandis que les auteurs qui ne l’incluent pas optent pour le 50 mm, allant parfois jusqu’aux 70 mm.

Young woman with a cocktail.

Téléobjectif.  Un téléobjectif (qu’il soit court ou long) dispose de distances focales supérieures aux normales, de 50 mm ou 70 mm selon les auteurs pour les capteurs Full frame ou des 35 mm quand il s’agit de la pellicule de nos photographes rétros. En d’autres termes, c’est un objectif dont la focale est supérieure à la diagonale de la surface sensible du capteur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le concept de « distorsion de la perspective »  Avant de vous laisser séduire par l’un de ces objectifs, je pense qu’il est de bon ton d’aborder le concept de distorsion optique. Parfois ce concept est mal utilisé, employé dans une situation qui ne lui correspond pas. Souvent, vous pourrez lire que les meilleurs objectifs pour réaliser des portraits ou des clichés de mode sont les téléobjectifs (parce que l’on conseille souvent ceux qui se situent au-dessus des 70 mm). Une petite explication s’impose… du point de vue de la photographie classique, la croyance qui veut que ces objectifs « compriment » la perspective s’est largement répandue alors qu’en réalité, c’est le cadre qui est comprimé et la profondeur de champ qui diminue.

Répétons ensemble : la perspective d’une photographie ne dépend pas de la distance focale de l’objectif utilisé maus de la distance des objets que nous photographions. Comme norme générale, nous retiendrons que : quand on augmente la distance focale, on crée une compression du cadre de notre image, provoquant la sensation que le fond se situe derrière le sujet alors que quand on diminue la distance focale, notre sensation d’espace est élargie et beaucoup plus d’éléments peuvent rentrer dans le cadre.

Dites-moi ce que vous aimez photographier et je vous dirai le matériel que vous devez vous procurer…

Tous les objectifs n’ont pas la même fin et un seul objectif ne pourra pas vous sauver dans toutes les situations. Par la suite, nous vous indiquerons les usages que l’on attribue à chaque distance focale. Nous ne prétendons absolument pas détenir la vérité, prenez ce petit guide comme une série de suggestions à tester pour déployer votre créativité, il ne s’agit en aucun cas de normes immuables.

Sports.  Si vous adorez le côté explosif du sport, l’action, les gestes et ce moment merveilleux de dépassement du sportif, votre focale préférée pourrait être un téléobjectif qui pourrait atteindre les 300 mm. Si vous n’avez pas envie d’investir dans une optique fixe de ce type, vous pourriez plutôt vous retourner vers un objectif zoom plus polyvalent, le classique 70-200 mm.  Certains objectifs haut de gamme de ce type, comme le Canon EF 200-400 MM F/4L IS USM Extender 1.4x, sont dotés d’un multiplicateur qui nous permet d’obtenir de plus grandes focales (dans le cas du Canon 200-400, nous pourrions multiplier la focale pour 1,4).

Courir

Si votre objectif  n’intègre pas cette possibilité, ne vous tracassez pas, vous pouvez trouver une grande variété de multiplicateurs sur le marché que vous pourrez fixer sur la base de votre objectif pour augmenter la distance focale et ainsi obtenir les mêmes résultats que ceux décrits ci-dessus. Normalement, ces multiplicateurs (également appelés télé-convertisseurs) offrent un facteur de multiplication 1.4x ou 2.0, ce qui nous permet d’obtenir avec un objectif 70-200 :

  • Avec un multiplicateur 1.4x = 98 – 280 mm
  • Avec un multiplicateur 2.0x = 140 – 400 mm

Faites attention car ce type d’accessoire ne vaut pas pour n’importe quel objectif. Ils sont généralement spécifiques pour une marque (un multiplicateur Sigma pour un objectif Sigma). La meilleure solution serait de consulter la page web du fabricant pour vous assurer que l’accessoire sera compatible avec votre objectif. En effet, un multiplicateur inadapté pourrait créer des problèmes d’ouverture, avec l’autofocus, sans compter que la qualité de l’image pourrait légèrement diminuer.

Paysage.  Les photographes de paysage utilisent généralement les petites focales pour leur angle de vision amplifié, afin de pouvoir placer tous les éléments que nous avons devant les yeux dans notre cadre.

Au petit jour

Pour cette raison, les objectifs avec des focales 10-20 mm, 12-24 mm sont couramment utilisées même s’il faut avouer que la majorité des professionnels préfèrent utiliser des focales fixes qui offrent un rendu de plus grande qualité. Dès lors, il n’est pas rare de trouver des focales de 12 mm, 14 mm ou 15 mm dans la photographie de paysage.

Portraits.  Tout dépend des marques mais il existe deux focales fixes qui font figure de référence pour ce type de photographie : 85 mm et 135 mm. Il est difficile de se décider pour l’une des deux et cette question pourrait créer un débat sans fin parmi vous amis photographes car l’appréciation des résultats est avant tout une question de goûts et de sensations. Si vous ne disposez pas d’une focale fixe, jouez avec votre zoom jusqu’à atteindre ces valeurs.

manon

Si vous ne deviez choisir qu’une focale fixe sans débourser une fortune, je vous conseille l’objectif de 50 mm. Un grand classique qui a fait ses preuves et qui ne vous ruinera pas. C’est une bonne solution pour vos portraits car il vous propose un angle de vision proche de celui de l’oeil humain.

Tout dépend du type de plan que vous voulez réaliser. Pour vous orienter et vous aider à choisir la bonne distance focale quelques valeurs classiques :

  • Plan général et plan américain : de 35mm à 50mm
  • Plan moyen : de 50mm à 85mm
  • Premier plan et plan rapproché: de 85mm à 105mm
  • Plan de détail: 105mm et supérieur

Mode.  Beaucoup de professionnels de la mode utilisent un téléobjectif classique 70 – 200 mmafin de se rapprocher des mannequins. En effet, le photographe sera souvent placé à une certaine distance du sujet et le téléobjectif est la meilleure solution pour capturer un mannequin à distance et réaliser une mise au point rapidement et efficacement. Pour réaliser des portraits de mode, vous pouvez vous baser sur le point précédent consacré au portrait. Encore une fois, toutes ces règles ne sont pas à prendre au pied de la lettre, dans ce secteur plus qu’ailleurs peut-être, il est important d’innover tous les jours.

Photographie sociale et street.  La photographie urbaine ou sociale a depuis toujours été influencée par les photographies de Robert Capa et Cartier-Bresson, qui utilisaient comme optique principale un 50 mm, ou Winogrand, un autre des grands maîtres de la photographie urbaine, connu pour utiliser un 28 mm. Je suis prête à parier que vous allez vous laisser séduire par cette focale après avoir jeté un coup d’œil à ses photos.

IMG_0212

Une grande tendance pour ce type de cliché est d’utiliser une focale intermédiaire : 35 mm. Il s’agit d’une focale également utilisée par Capa et Cartier-Bresson, mais surtout par le photographe américain Don Mc Cullin (né à Londres en 1935). Un photographe qui a inspiré de nombreuses générations : son immense carrière artistique allant de la fin de la guerre 40-45 jusqu’à la guerre du Vietnam, en passant par les reportages mythiques sur les Beatles.

Focale fixe ou zoom ? Quel objectif  choisir ?  Une discussion permanente sur tous les forums de photographes : la focale fixe ou le zoom ? En règle générale, les professionnels choisiront toujours la focale fixe, à part dans certaines occasions où ils veulent privilégier la vitesse. Pourquoi cet engouement ? Parce que la focale fixe propose tout simplement des images de qualité supérieure, elle a été optimisée pour une distance focale précise.

Un autre détail important : l’ouverture maximale des zooms ne dépasse pas souvent les valeurs de f/2.8 o f/4 et la plupart offre des valeurs entre f/3.5-f 5.6. En revanche, la plupart des focales fixes offrent des ouvertures contenues entre f/1.4, f/1.8, f/2, f/2.8. Ce qui revient à dire que les focales fixes sont beaucoup plus lumineuses que les zooms et grâce à cela, vous pourrez obtenir des fonds flous plus facilement, entre autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un autre point en faveur des focales fixes est sans aucun doute la netteté. En général et beaucoup de tests pourront le démontrer, les objectifs fixes offrent des résultats plus nets que les zooms réglés à la même focale (si l’on sélectionne ces deux objectifs dans une même gamme de prix).

Cependant il faut reconnaître que les objectifs zoom sont plus polyvalents, ils permettent de couvrir un plus grands nombres de focales, ce qui rend la solution du zoom plus confortable (un objectif au lieu de trois oui on le sent) mais il ne faut pas oublier qu’ils pèsent également plus étant donné leur structure optique qui suppose un nombre supérieur de lentilles.

Une optique fixe vous obligera à mieux construire votre photo : vous devez penser à la position, vous bouger beaucoup plus qu’avec un zoom. Quand vous devez couvrir un évènement comme un mariage, vous allez certainement devoir recourir à un objectif zoom pour privilégier la vitesse mais même dans ce cas, hors de question de faire du sur-place, vous devez vous transformer en danseur invisible qui virevolte autour des participants.

En Conclusion.  Voici une série de conseils qui devraient vous aider à trouver la distance focale adéquateplus facilement selon le type de photographie que vous voulez réaliser. Mais les règles sont également là pour ne pas être respectées, utilisez une base classique mais innovez pour donner une touche vraiment personnelle à vos clichés.

 

Catégories :Apprendre

Tagged as:

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s