Photographier la lune

C’est bientôt la pleine lune? On vous dévoile six astuces pour la capturer dans toute sa splendeur. Suivez le guide!
exercice-photo-photographier-lune-matt-benson-1302x620px

Le bon objectif.  Plus l’objectif de l’appareil est puissant, plus la photo sera réussie. Puisque la Lune est toute petite et le ciel très grand, utilisez un appareil muni d’un objectif d’au moins 200 mm. Sinon, le recours à un téléobjectif de 300 à 500 mm vous donnera une Lune plus grosse sur vos clichés.

Le bon réglage.  Quand on photographie la Lune, on veut bien sûr capter sa lumière unique. À cause de cette luminosité, il n’est pas conseillé de régler l’appareil pour une exposition nocturne ou d’utiliser le flash. Pour contrôler l’ouverture, on utilise le mode « A » ou « Av » (Priorité ouverture) ou « M » (Manuel) de l’appareil et on règle la profondeur à « Infini ». Ensuite, selon le résultat recherché, on sélectionne une valeur ISO faible (100 ou 200) et une ouverture variant entre f2.8et f13, la valeur f8 offrant généralement plus de netteté. Enfin, on opte pour une vitesse située entre 1/125 et 1/250.

Le bon support.  Il est très important que l’appareil photo demeure immobile pendant la séance. Le premier geste à poser est de désactiver la fonction de stabilisateur d’image (IS) ou de réducteur de vibrations (VR), qui pourrait faire vibrer l’appareil et brouiller l’image obtenue. Ensuite, on utilise un support approprié – un trépied ou toute autre surface stable – pour déposer l’appareil. Pour encore plus de stabilité et éviter de déplacer l’appareil lors du déclenchement de l’obturateur, on utilise un câble de déclenchement ou la fonction retardateur.

Le bon moment.  Il n’est pas nécessaire d’attendre l’apogée de la pleine lune pour la photographier. Selon la luminosité souhaitée, on peut la photographier à tout moment, chacune de ses phases ayant ses charmes particuliers.

Le bon décor.  Le secret d’une bonne mise en scène? Inclure des arbres en avant-plan, un plan d’eau, ou choisir une soirée légèrement nuageuse : cela donnera du relief aux photos. Pour obtenir le résultat recherché, on modifie les réglages selon l’heure de la séance et l’importance que l’on souhaite accorder au décor nocturne.

La bonne photo.  En attendant le jour J et l’heure H, on s’amuse à tester les réglages de l’appareil et à noter nos préférés. Enfin, on n’hésite pas à retravailler les clichés sur ordinateur – pour jouer avec les contrastes, clarifier certains détails ou recadrer la scène.

lune-12_jpg

Pour conclure, j’espère que toutes les conseils présentées dans cet article vous permettront de mieux photographier la Lune.

Catégories :Apprendre

1 reply »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s