Pourquoi revenir vers l’argentique ?

Nous avons pu apercevoir un retour en force de photographes qui préfèrent l’argentique et venant de différents milieux, d’âges différents. L’intérêt est là et c’est tout ce qu’il vous faut pour vous y mettre. Voici quelques raisons pour lesquelles les gens reviennent à l’argentique en quelques points.

L’argentique est excitant.  On ne peux nier ce point-ci. L’argentique est divertissant et excitant. C’est amusant de jouer avec ses fonctionnalités, de varier les appareils et les pellicules, et c’est une assez bonne raison de revenir à ce mode de photographie. La gratification instantanée a rendu les choses quelque peu fugitives, nous n’attendons plus le développement des photos, ce qui signifie que l’on peux prendre plus de clichés et simplement choisir le plus réussi du lot. Cela enlève un peu de mystère, ça rend les choses monotones. L’argentique symbolise une vie pleine de surprises et nous pensons qu’on pourrait tous bénéficier d’un peu plus d’impromptu dans nos vies.

vintage film with natural scratchs

Prendre des photos sera une expérience unique.  La mémoire est quelque chose de puissant et la photographie argentique peut être votre ressource de souvenir. Voir ces fuites lumineuses sur votre photo bien des années après peux vous évoquer un sentiment merveilleux. Vous vous souvenez de ce voyage au bord de la mer, ou cette ascension jusqu’au haut d’une montagne, des paysages qui vous ont offert un panorama merveilleux qu’il fallait absolument immortaliser.

Vous devenez plus sélectifs avec l’argentique.   Vous voyez les choses différemment. Vous devez imaginer à l’avance le rendu possible de votre photo avant même de regarder à travers le viseur. Vous voulez immortaliser le moment tel qu’il est. Attendre le bon moment semble logique et ainsi, l’image que vous avez reste fidèle à votre réalité. Vous n’avez aucune envie de vous précipiter car vous savez que le moment décisif risque d’être tout proche.

Les photos prises en argentique ont un rendu et un ressenti bien distinct.  Même le processus semble différent. Les photos en argentique demandent l’attention totale du photographe et une prise en compte des détails. Vous ressentez l’émotion et l’humeur du photographe qui les a faites et reconnaissez son identité visuelle. Le simple choix de pellicule raconte une histoire.

Vous apprenez des techniques de photographie avec l’argentique.  Revenir à l’argentique c’est aussi un retour aux basiques, vous redécouvrez certains outils, techniques manuelles que vous auriez pu avoir oublié avec le digital. Apprendre et être confiant avec des choses telles que l’ISO, l’ouverture, temps d’ouverture, la profondeur de champ et autre vous rendent plus averti en tant que photographe. Les photographes qui utilisent l’argentique savent qu’il y a un nombre de clichés limité donc tout doit être en ordre pour que l’image rende bien. Avec le temps, l’argentique vous apprend beaucoup sur votre appareil et sur vous même également.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’équipement d’appareils photos vintage est fascinant.  Chaque photographe enthousiaste aura un appareil argentique génial à disposition dans leur maison et espace de travail. Cet appareil a souvent un traitement spécial car il détient une valeur spéciale à leurs yeux. L’argentique ouvre des portes au photographe car il permet de voir la photographie comme un Art. Le plus vous apprenez à connaître ces appareils, le plus vous comprendrez ce qu’il se passe lors du processus. Aussi, ces appareils sont souvent très beaux à regarder.

En conclusion… Ce sont quelques raisons pour lesquelles vous pouvez avoir l’envie de revenir à l’argentique. Si vous voulez ajouter quelque choses, n’hésitez pas à commenter ci-dessous. Nous savons que vous êtes impatients de partager vos expériences avec l’argentique avec nous !

Catégories :Apprendre

Tagged as: , ,

1 reply »

  1. Bonjour à toutes et tous,
    Comme d’autres, je fais partie de ces photographes « déçus » du numérique.
    Attention, je ne dénigre pas un système qui devient de plus en plus performant, mais à quel prix !
    Si vous voulez atteindre le rendu des pellicules 35mm ou 120 mm, des marques célèbres sortent des appareils qui comptent 50 000 000 de pixels (en chiffres écrits, ça impressionne) mais il vous faudra adapter la chaine numérique derrière car ces fichiers sont extrêmement lourds.
    Ensuite, s’il est vrai que l’argentique semble complexe à ceux qui n’en ont jamais fait, dites vous bien que le nombre de réglages ne se perdent pas dans des menus à rallonge, et parfois bien hermétiques : une molette pour les réglages ISO/ASA, une pour la correction d’exposition, une autre pour les vitesses, des réglage de diaphragmes sur l’objectif, et la distance.
    Le reste, c’est dans la tête du photographe qui réfléchi à la meilleure combinaison possible pour que sa photo soit réussie.
    Et cette simplicité autorise toute les audaces.
    Ensuite, si vous chinez bien, par exemple sur un site de seconde main, vous allez trouver des merveilles, à des prix (encore) abordables. Ne vous précipitez pas, allez voir sur des sites qui décrivent l’appareil de vos rêves (il y en a plusieurs, en français, excellents), et négociez.
    Des appareils sont (presque) incontournables, et encore accessibles à des prix raisonnables : Canon A1, Canon AE1, Nikon F, Minolta SRT, Fujica ST, etc. avec des parcs optiques qui vont vous donner le tournis (ex. un Canon FD 50 mm f1:1,8 pour 50€ – en numérique, il vous faut débourser 10 fois plus).
    Rien ne vous empêche de regarder vers les dernières production des grandes marques, vous bénéficierez des mêmes conforts que leurs actuels appareils numériques : autofocus et automatismes ont été inventé avant l’ère du numérique (regardez vers les Canon 30 et 33 – sorry, je connais moins Nikon – ou Minolta Dymax 7xi ou 9 xi), et en plus, le parc optique peut se transférer de l’argentique vers le numérique (surtout en full frame) la plupart du temps.
    Ceci pour la gamme des réflex, mais il existe aussi les télémétriques. Vous pouvez vous faire plaisir avec un appareil excellent pour 50€ environ (exemple Yashica 35 GSN, Rollei 35, Ricoh 500 GX, etc.)
    Là, c’est un autre monde qui s’ouvre à vous, celui des grands d’avant qui ont écris les lettres de noblesse de la street photography ou du reportage.
    Avec un peu d’astuces (et tous les conseils sont sur le Net) vous pourrez faire revivre ces fabuleuses machines et (re)découvrir un autre plaisir de photographier.
    Disons le tout de suite, pour moi, le sac idéal devrait comporter un réflex argentique, un bon vieux télémétrique et un numérique, au cas où 😉
    Soyons raisonnables, prenons le temps de nous faire plaisir… et shootons à bon escient.
    Belle journée.
    Jean-Pascal

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s