Expo. Love Reng Hang

L’exposition « LOVE, REN HANG » présente pour la première fois en France l’œuvre d’un des artistes chinois les plus influents de sa génération.

La  Maison Européenne de la Photographie met à l’honneur l’oeuvre du photographe Reng JHang pour la première fois depuis sa disparition tragique, Artsper rend hommage à ce jeune artiste, auteur de superbes photographies de nus démantibulés et entremêlés. Son oeuvre a été aussi riche que brève. Décédé avant même de fêter ses 30 ans, il nous a touché et marqué par son art à la beauté intense et mélancolique. Son oeuvre, si poétique, est éternelle.

Plutôt que de définir un parcours chronologique pour y déceler telle ou telle période, l’exposition prend le parti de nous laisser circuler dans ce geste fulgurant tout juste organisé par ensemble de formes. C’est ainsi que Ren Hang aura abordé les corps : des matières à formes.

renhang4

renhang5

Il avait acquit sa renommée pour ses portraits de nus poignants et intenses. Ren Hang a révolutionné à sa façon le nu dans la photo en traitant le corps de l’homme ou de la femme avec désinvolture, poésie et humour. Il mêlait les corps pour créer des photographies fortes et émouvantes. Il menait à travers son art une réflexion sur la nudité, l’érotisme, la beauté et, de façon plus large, sur la vie. Ses clichés étaient un reflet de son âme tourmentée : « cela remplit le vide de mon cœur » répondait-il quand les journalistes lui demandaient ce qui le poussait à être photographe.

Il tenait un journal intime sur ce qu’il nommait sa « dépression légère » Sujet à de profondes angoisses, il racontait son mal être dans ses écrits. Il s’y confiait à ses lecteurs dans des déclarations lyriques à la fois tristes et troublantes : « je me réveille chaque matin en me demandant pourquoi je suis encore en vie ». La dépression, dont il souffrait depuis des années, occupait toute une section de son site internet, où il consignait ses poèmes et ses notes personnelles, sans plus de filtres que dans ses photos.

renhang2

Il utilisait toujours le même appareil photo pour prendre ses clichés.   Ren Hang ne travaillait qu’avec un simple appareil argentique Minolta, facile d’utilisation et à transporter : il affirmait vouloir prendre des photos librement, en un seul clic. Leur aspect instantané est sans doute ce qui rend ses photos si belles et si justes : pas d’assistants, pas de lumières artificielles, simplement des morceaux de vie mis en scène et photographiés sur le vif.

renhang3

Il avait réalisé une exposition faite de cadres vides. La Chine a jugé certaines photographies de Ren Hang comme étant pornographique. Les autorité ont même annulé une de ses expositions pour « suspicion de sexe ». Elles lui ont aussi interdit d’exposer certaines de ses photographies. Ren Hang avait choisi d’y répondre, tout simplement, en maintenant son exposition mais en y accrochant uniquement des encadrements vides.

Il avait par la suite déclaré : « Les idées politiques exprimées dans mes photos n’ont rien à voir avec la Chine. C’est la politique chinoise qui veut s’introduire dans mon art. »

C’est à l’étranger qu’il avait trouvé la plus grande partie de son public. Si en Chine, le travail de Ren Hang n’était pas au goût de la société, les pays étrangers ont plutôt tendu les bras à ce jeune talent. Ren Hang avait exposé dans des galeries à Paris, Stockholm ou Los Angeles. Il avait aussi exposé à la FIAC en 2014, et au musée Foam d’Amsterdam et au musée de la photographie à Stockholm entre 2016 et 2017. Il avait aussi travaillé pour de nombreux magazines de mode et a fait la couverture des inrocks « sexe » à l’été 2014.

renhang7

Ren Hang aura tout juste le temps d’irradier les galeries et les publications occidentales de la grâce si singulière de ses clichés, avant de mourir à 29 ans, emporté par cette maladie crève cœur, la dépression. C’est peut être cela la transgression suprême de Ren Hang montrer que ces corps dénudés n’ont rien de transgressifs mais révèlent en négatif l’oeil pervers des censeurs.

mep

Si vous ne pouvez vous rendre à l’exposition, vous pouvez toujours acquérir la monographie complète de REN HANG parue chez TASCHEN

renhang1

 

Catégories :Actualité, Agenda

Tagged as: , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s