Oser le flou pour faire de la belle photo

Et si votre appareil photo se transformait en un pinceau et une toile?  Si vous pouviez faire le geste de peindre plutôt que de déclencher?

Si les photos que vous pouviez produire se rapprochaient des toiles de Monet, de Serrat, de Renoir?  Si vous vous sentiez complètement libre de bouger votre corps et vos avant-bras pendant que vous preniez une photo?  Vous seriez partants pour éprouver ce sentiment de liberté et de créativité?  Bienvenue dans l’univers du flou.  Le beau flou voulu, souhaité, recherché.

Abstract image of trees in an autumn forest

Quand le flou mène à tout. Une fois qu’on introduit le mouvement au moment de prendre la photo, un sentiment de liberté commence à nous habiter.  Même si on prône souvent le fait de recourir à un trépied pour avoir une grande stabilité, utiliser un déclencheur souple pour éviter de faire bouger notre appareil au moment de la prise de photo, favoriser une petite ouverture pour obtenir le plus de détail possible dans notre photo, il y a un plaisir certain à rompre avec toutes ces pratiques le temps de quelques photos.  Voilà que nous effectuons un léger mouvement en prenant notre photo.  Et si on bougeait beaucoup?

Quelques techniques pour aborder ce style de photographie:

forest vertical motion blur

Tremblote.  Cette technique consiste à bouger votre boitier durant le temps de pose afin d’obtenir un effet abstrait. L’idée est de provoquer de petits mouvements saccadés de gauche à droite, comme si vous grelotiez. Une vitesse entre 1 seconde et 1/8 sec  permet de créer des images à saveur plus abstraite.

Abstract motion graphic background, colorful concept

Filé.  Plus connue sous le nom de panning, cette technique vise à photographier un sujet en mouvement. Choisissez le mode priorité vitesse et sélectionnez une vitesse relativement lente (1/30 – 1/60) selon le déplacement du sujet.  La profondeur de champ n’a pas d’importance puisqu’il sera flouté. Ajustez vos ISO au besoin.  L’astuce est de suivre le sujet en mouvement et de déclencher en même temps.

vintage photo of country asphalt road in motion blur at sunset.

Zooming. Cette technique ajoute un effet explosif à vos images. Utilisez un zoom et, lors de la prise de vue, effectuez un changement de focal. Partez du plus grand au plus petit (200 mm à 70 mm, par exemple). Pour avoir suffisamment le temps de compléter le mouvement, assurez-vous d’avoir une vitesse très lente (1/5 sec à 2 secondes).

Je tourne en rond. Très jolie comme rendement, cette technique trace des ronds dans votre image. La procédure consiste à maintenir l’appareil photo et, lors de la prise de vue, à dessiner des ronds. Encore une fois, une longue exposition permettra d’obtenir des effets plus marquants.

Bewegter Wald

En ligne droite.  Pour cette technique, choisissez un boisé clairsemé où l’on distingue bien les troncs d’arbres. Il suffit de vous placer devant votre sujet et, dans un mouvement de haut vers le bas, vous déclenchez. Évitez les pans de ciel filtrant entre les arbres, ils occasionnent des zones surexposées qui distraient le regard. Vous obtiendrez des effets divers selon l’essence des arbres.  Vous pouvez utiliser un trépied pour cette prise de vue, en effectuant les ajustements pour qu’il puisse bouger uniquement de haut en bas.

Oser la liberté du mouvement.  La photographie peut être plusieurs choses.  On la connaît comme étant une pratique gouvernée par des règles et des principes.  Règle des tiers, profondeur de champ, stabilité, netteté, règle du premier plan, ligne d’horizon, ligne de fuite, etc.  Il est vrai qu’une bonne photo repose sur la mise en pratique de plusieurs de ces éléments pour qu’un tout cohérent soit présenté à vos lecteurs, sans oublier pour autant l’importance d’avoir une bonne histoire à raconter par le truchement de votre photo.

Toutefois, la photographie peut aussi être un espace de liberté et de mouvement.  Votre boîtier n’est pas condamné à être en position statique.  Créez  un mouvement, peignez, dessinez.  Découvrez l’abstraction.  Vous ne capterez pas la réalité telle qu’on la perçoit généralement mais vous saisirez probablement l’évocation d’une énergie et d’une atmosphère des lieux que nous ressentons généralement.

Pour conclure. Ce type d’image requiert une vigilance particulière, vous devez faire attention à transmettre un flou vraiment intentionnel, et non pas donner l’impression que c’est une erreur de la part du photographe. De multiples essais sont nécessaires pour réussir

Catégories :Apprendre

Tagged as: , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s