4 conseils pour pratiquer la photographie minimaliste

Le minimalisme a un rapport avec l’espace simple, avec ce dont on a besoin et rien d’autre, un espace où l’on se sente visuellement et physiquement à l’aise. Naturellement, c’est quelque chose qui a également à voir avec la beauté de la lumière, les matériaux et les proportions mais ce sont des outils pour parvenir à se sentir bien dans un espace

Il existe de nombreuses définitions pour comprendre ce qu’est le minimalisme, dans son acception la plus large. Personnellement, cette phrase de l’architecte britannique John Pawson, même si elle est liée au domaine de l’architecture, me semble des plus pertinente. Entre les lignes, on trouve tous les éléments-clés pour comprendre, créer et profiter du minimalisme, en photo aussi.

Red Containers

Alors la première chose qu’on comprend, c’est qu’il faut simplifier, simplifier et encore simplifier : le leitmotiv, c’est « moins, c’est plus ». Des éléments minimalistes supportent tout le poids de ce que vous souhaitez illustrer et transmettre, dans l’espace (le cadre ?) de votre photo.  Pour y parvenir, vous avez des « outils » à votre disposition : la lumière (la couleur, les ombres, les lumières élevées, le contraste…), les matières (les textures) et les proportions (le rapport entre les lignes, les points et tout autre élément de composition de base).

Lignes et points.  Lorsque je me décide à faire de la photographie minimaliste, j’aime bien raisonner en termes de points et de lignes : j’essaye de penser, réduire chaque élément que je veux photographier comme un point ou une ligne et de placer mon sujet.

Composition.  Le point précédent m’amène à composer de manière encore plus « géométrique » : je visualise les rapports entre les éléments des photos, comme les triangles, les carrés, etc. Toutes les règles de composition photographique sont toujours valables, vous les connaissez sûrement (tiers, espace négatif, etc.).

Night windows - block of flats background

La couleur (ou son absence).  Pour moi, elle est essentielle, aussi il est plus facile de comprendre comment la couleur peut booster nos photos. Utilisez-la en jouant sur les couleurs complémentaires, avec des palettes de tons analogues, des triades… Les combinaisons sont infinies.

Ajoutez des personnes / des éléments naturels.  Jusqu’à maintenant, on a vu des exemples de photographie minimaliste avec une nette touche architecturale, alors vous pourriez croire que pratiquer la photographie minimaliste se limite à cela mais ce n’est pas le cas. Dans le point précédent, on se rend compte du fait que Michael Kenna n’a rien à voir avec cela et pourtant, ses images restent clairement minimalistes. Alors n’hésitez pas à jouer avec les personnes ou les éléments naturels.

Young millennial using her smartphone and waiting against a wall next to an urban bike

En conclusion.  Ces quelques conseils vous montrent le chemin à suivre. L’essentiel, c’est bien entendu d’être créatif. Utiliser quelques éléments seulement n’empêche pas d’obtenir des images marquantes. Même les lignes peintes des parkings peuvent s’avérer fascinantes…

Strasse

Catégories :Apprendre

Tagged as: , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s