Le photographe du mois. Raymond Gilles

Octobre 2019

Nom : GILLES

Prénom :  Raymond

Ton histoire, qui es-tu ?  Un retraité de l’enseignement, ancien prof de français, amoureux de cette langue et de la littérature en général. De la littérature à la photographie, il n’y a qu’un pas.

La Louvière 2018

Comment aimes-tu te décrire ?  Un photographe amateur, qui le restera sans doute, mû par la magie de ces noces entre la lumière, les couleurs, le sujet… Qui s’identifie à l’instant capté, devenu éternel par les pixels. Et derrière cette passion, peut -être, l’envie inassouvie de rencontres, d’une vie en marge.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ton parcours.  Comment la photographie est entrée dans ta vie ?  En 1958, mon père, conducteur receveur à la STIB, à Bruxelles, n’arrêtait pas de m’emmener à l’Exposition Universelle. Il y prenait moult photos en noir et blanc, que j’ai conservées. Il développait tout lui-même, je me souviens qu’on se réfugiait dans la grande garde-robe de la chambre pour y sortir, en « chambre noire », les bobines de films… Le virus se nichait là.

Ton style de photographie ?  Difficile de le préciser : instinctif sans doute, sur le qui-vive du quotidien, toujours un petit appareil prêt au cas où…Avec une certaine retenue pour ne pas accentuer la cruauté des choses et des êtres. Toujours un peu fâché avec les technologies, assoiffé de surprises au bout de l’objectif.

Forte-Taille

Ton travail.  Quelle est ta photo préférée à ce jour ?  Et pourquoi ?  Je choisis l’anonymat, se réfugier derrière une photo qu’on a prise, dans un monde un peu parallèle qui vibre et laisse s’égrener sa propre existence… Autour de nous, la richesse de la vie des choses, le minéral, le ciel, le végétal, l’animal… et quelque part à l’arrière l’humain qui se déchire !

St Amand 2018-9

Source d’inspiration.  Quel est le top 3 des photographes qui t’inspirent ?  Aussi bien la rue, la ville et ses débordements, ses fresques, les gens qui en piétinent les trottoirs que l’inconnu soudain, l’abstrait, la petite parcelle significative, les structures de métal et de béton, des musiciens sur une scène ou dans le métro, des portraits en studio et lumières analytiques … Et des trains, des rails qui nous portent vers l’infini.

D’innombrables photographes me retiennent. Au hasard, Henri-Cartier Bresson, Vivian Maier, Balthasar Burkhard… Tant d’autres.

 Ta citation préférée, pour les photographes qui nous lisent…  Henri-Cartier Bresson (1908-2004) : « Photographier, c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’œil et le cœur. C’est une façon de vivre. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour en savoir plus sur l’univers photographique de Raymond Gilles, je vous invite à visiter son site web, et sa page Facebook

 

Toutes les photographies, présentées dans le site via cette rubrique restent la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être utilisées sans leur accord.

 

Catégories :Photographes à la Une.

Tagged as: ,

1 reply »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s