Expo. Diana Matar, My America

Musée de la Photographie de Charleroi.  Du 5/01/2020 au 10/05/2020

Point de départ : les endroits des Etats-Unis où la police a tué de civils. Particulier certes, mais évident pour la photographe Diana Matar qui depuis des années traite des brutalités policières, des injustices raciales, des lieux de violence.

En photographiant plus de 300 endroits où des officiers de police ont tué des citoyens américains, Diana Matar a instauré un langage photographique opportun autant que critique sur les brutalités policières, ses photographies mettent constamment l’accent sur le déclin de la structure sociale du pays. Bien que ses photographies soient d’un style plutôt classique, elle n’utilise pourtant qu’un iPhone. Ainsi elle l’explique : « Nous ne saurions rien des meurtres policiers sans les smartphones. Les gens ont commencé à les utiliser pour documenter les injustices et les partager sur le web. Elle a pensé qu’il était important d’user de la même technologie en réalisant ces images immobiles.

0102

Pour elle, chaque image de My America représente non seulement un acte de violence mais aussi la perte d’un individu, un individu avec famille. C’est pourquoi elle n’a pas peur d’user d’une certaine beauté en ces descriptions, un concept qui tend à la controverse dans la représentation de la violence.

03

L’échelle du projet témoigne de celle du problème, mais nécessite que l’on se remémore chaque personne ayant été tuée. Le titre de chaque photographie reprend seulement le nom, les dates de naissance et de décès, et la ville où la personne a été tuée. Les endroits que Matar photographie correspondent aux adresses qu’elle a obtenues par les rapports de police. Elle précise toutefois que ses images ne sont pas des scènes de crime. Le niveau de mortalité par suite de violence policière en Amérique est unique parmi les pays développés. Matar s’interroge sur les raisons qui ont mené l’Amérique à ce point, chaque photographie, représentant une mort, à un moment déterminé.

Pour le Musée de la Photo de Charleroi, Diana Matar a retenu 99 de ses clichés sur un ensemble de 300 images , à la fois doux et intenses d’émotion.


Infos pratiques. 11, avenue Paul Pastur – 6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne)

Catégories :Actualité, Agenda

Tagged as: , ,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s