Aller au contenu principal

Le processus créatif du photographe

Un petit tour dans le dictionnaire nous dit que la créativité, c’est la capacité de créer un objet ou une idée nouvelle. Dans ce cadre, la problématique du photographe est donc: comment partir de rien pour obtenir une image ?  Quel est donc le processus créatif du photographe ?

Tout part d’une idée.  L’idée, c’est la source de la créativité: c’est la petite étincelle qui va amorcer tout le travail photographique. Mais cette idée, encore faut-il l’avoir ! Je croise souvent des débutants en photo qui se plaignent de leur manque d’inspiration: « Comment trouver des bonnes idées de photos ? ».

Girl in a long dress on the background of a gloomy forest black

La réponse est loin d’être simple ! Bien qu’il existe des pistes pour éviter le syndrome de la page blanche, l’inspiration ne se commande pas, elle se travaille.

La meilleur solution pour travailler son inspiration (et donc sa créativité), c’est l’observation. Quoi que vous soyez en train de faire, à n’importe quelle heure de la journée, avec n’importe qui… les idées sont partout. L’observation est la clef de tout travail créatif.

Une sensibilité propre.  Les pratiques photographiques sont très larges. Vous pouvez opérer dans des dizaines de domaines différents: portrait, macro, paysage, nature, sport…

Il faut donc ajouter dans votre processus créatif votre propre sensibilité. Si certain sont attiré par le portrait ou l’exploration urbaine, d’autre préfèrent les photos de petits chatons et d’arc en ciel. Et dans tous les cas, il n’y a pas de bon ou de mauvais choix. A chacun ses préférences quoiqu’en disent les tendances et les modes (oui, comme dans tous les domaines artistique, il y a aussi des tendances en photo).

Un peu de technique quand même.  Vous avez eu une bonne idée ? Le travail est encore loin d’être fini. Il faut également être capable de la mettre en oeuvre. Et pour ça, impossible d’y couper: il faut potasser un minimum la technique photo (composition, techniques de prise de vue, principe de la photo, techniques de retouches d’images,…).

Avant de peindre la Joconde, on se doute bien que Leonard de Vinci avait deux ou trois notions de dessin… Et bien c’est pareil pour le photographe. Même si la photographie parait simple (finalement, il suffit d’appuyer sur un bouton!), il y a quelques principes fondamentaux. Il n’est pas nécessaire d’apprendre l’encyclopédie de la photo en 20 volumes mais les bases sont indispensables. Au fur et a mesure que vous apprendrez la technique photo, vous gagnerez en créativité car vous vous rendrez compte des possibilités qu’offre la photographie.

L’exemple que je prends souvent est celui de la pose longue: prenez deux photos d’une rivière: la première avec un temps de pose court et la deuxième avec temps de pose long (par exemple 2 secondes). Les deux photos n’ont absolument rien à voir. Pourtant la situation, la composition, la lumière, rien n’a changé dans la scène mais un simple réglage de l’appareil change complètement le résultat. Ce « petit » réglage demande de comprendre le principe de l’exposition et de l’influence qu’ont entre eux les paramètres de l’exposition. Preuve que la technique peut servir la créativité.

Beaucoup de pratique.  Il faut ensuite mètre en pratique toute vos connaissances de la photo au service de votre idée pour enfin créer votre image.  Souvent, ça passe par des essais infructueux. Ce n’est pas mauvais en soit, en tâtonnant, on peut découvrir d’autre configurations, d’autres mises en scène qui seront à la base de nouvelles idées…

Lors d’une sortie photo, vous voulez réaliser un effet particulier: vous ne trouverez surement pas le bon réglage du premier coup. Si vous avez de la chance, vous ne ferez que trois essais mais il ne faut pas avoir peur d’en faire beaucoup plus. N’ayez pas peur de prendre (voir de perdre) du temps! Une fois que vous aurez votre effet, vous pourrez ré-utiliser ce réglage pour une futur sortie photo. Le temps est un très bon investissement pour la créativité.

Girl in a long dress on the background of a gloomy forest black

Et la chance ?  Si vous avez lu avec attention tout ce que j’ai écrit précédemment, vous comprendrez que la chance n’a pas grand chose à voir dans tous ça. Bien sur, il reste des cas exceptionnel complètement imprévisible où le hasard vient donner un petit coup de main… Mais dans l’ensemble, je ne vous conseille pas de miser sur le hasard. Cela reviendrait à délaisser la préparation et le travail: ce n’est pas payant à long terme.

Conclusion.  Donc si on résume en mode « recette de cuisine », ça nous donne:

Prenez une idée (que vous aurez éventuellement préparé à l’avance et conservé au frais) et assaisonnez-là avec votre sensibilité photographique. Ajoutez le bouquet garni de technique photo (technique de prise de vue, de composition et de traitement d’image). Travaillez tout ça pendant le temps qu’il faut jusqu’à ce que vous obteniez le résultat escompté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :