Aller au contenu principal

Série +5 n°6 Les travaux des participants.

Qu’est-ce qu’une série photo ?  Un photographe peut prendre des photos isolées, indépendantes les unes des autres, ou construire des séries de photos, c’est-à-dire des ensembles d’images présentant des points communs suffisamment intéressants pour que leur regroupement fasse sens. Or, produire des séries nécessite des connaissances ainsi qu’une démarche spécifique.

Ce nouveau défi mensuel dénommé Série+5 a pour but de mettre en place des connaissances vers cette démarche, pour montrer tout l’intérêt de photographier en série et renforcer ainsi vos compétences photo.

Rappelez-vous ceci : une série de photos n’est pas qu’une simple accumulation d’images traitant du même sujet.  Une série de photos c’est un contexte, un sujet, un rythme, une cohésion, des sentiments. Le spectateur doit pouvoir s’approprier l’histoire que vous racontez et ressentir les émotions qui furent les vôtres lors des prises de vues.

red1

Le thème du mois de juin:   RED

Les travaux des participants à découvrir le 01 juillet 2020

Cécile Gouzée

« Rouge fait signe. Il se fait art dans l’espace public pour égayer la vie. »

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Christiane Dorval

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laurence Ducoulombier

Gros plan sur ….  vers une abstraction rouge

Ce diaporama nécessite JavaScript.

6ème conseil. Créer une connexion, une émotion. Nous avons tous des émotions à l’intérieur de nous et si nous les écoutons bien, il est possible de provoquer le rire, les larmes ou la colère avec une photo. Une image qui contient une émotion palpable sera plus à même d’attirer et de retenir le spectateur. L’émotion crée un lien très spécial entre la personne qui observe et le personnage principal ou le sujet de l’histoire que vous racontez.

Les émotions peuvent être provoquées par plusieurs éléments visuels : les couleurs, les contrastes, les textures, les personnages, les mouvements, les perspectives, les lignes, la lumière … Aussi, placer un sujet dans le cadre humanise la photo et aide à contextualiser l’histoire que vous racontez. Selon le cadrage, le spectateur peut se sentir intégré à l’image, comme si il était à la place du sujet ou du photographe. Il pourra alors ressentir les émotions du sujet.

En pratique : commencez par observer dans quel état émotionnel vous vous trouvez. Ensuite laissez-vous absorber par la scène qui se déroule sous vos yeux et écoutez les émotions qu’elle va déclencher en vous. Et enfin cadrez en fonction de votre ressenti et laissez-vous guider par vos sensations.


Vous aurez un mois pour présenter une série de 5 photos et de les numéroter de 1 à 5 afin de donner corps à votre histoire.  Pour participer, rien de plus simple, il vous suffit de m’envoyer vos 5 photos (dimensions 1200 pixels de large en 72dpi) + Nom/Prénom et un court texte de présentation de votre histoire.  Date limite d’envoi 30 juin 2020. Les photos paraîtront le mercredi 01 juillet  2020 à 20h00.

Les règles de participation:

La série photographique soumise doit comporter 5 images,
La largeur d’une image doit faire 1200 px pour un format horizontal comme vertical.
Ne pas ajouter de cadre ni de filigrane sur les images

 

4 Comments »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :