Aller au contenu principal

Le format carré en photographie.

Est-ce que cela vous est déjà arrivé de trouver qu’une photo était plus réussie lorsqu’elle était cadrée au format carré plutôt qu’au format rectangulaire ? Vous vous demandez comment savoir si une photo mérite d’être recadrée au format carré ?

Voici quelques conseils pour vous aider à choisir le format à utiliser. On vous rassure, si certains appareils permettent de photographier uniquement au format carré (les fameux Polaroïd ou Hasselblad par exemple), certains appareils hybrides permettent de choisir ce format dans les menus et si ce n’est pas le cas, il toujours possible d’effectuer ce recadrage en post-traitement.

Avant tout, il faut savoir que le format carré est fait pour expérimenter : la technique n°1 est donc de tester le recadrage sur des photos existantes. Vous serez très souvent étonné de la facilité à passer à ce format, et du résultat.

Si vous avez la chance de posséder un appareil qui permet de faire vos prises directement au format carré, allez-y, profitez-en, ce sera beaucoup plus facile de faire vos constructions car vous n’aurez pas à vous demander comment vous allez recadrer votre image.

Unknown-3

Night windows of the old block of flats

Un format idéal pour les formes géométriques et les sujets centrés. Le format carré est très utilisé pour faire ressortir des formes géométriques ou des sujets centrés. D’ailleurs, quand on y pense, le carré est une forme géométrique très pure et proche de la perfection. Dans le format carré, il n’y a pas de longueur et de largeur, il n’y a pas forcément non plus toujours de sens de lecture. Tout nous oriente vers le centre. Tous ses côtés sont égaux, et il est donc logique qu’il fasse ressortir des formes géométriques, où l’égalité et la régularité est la règle.

Parfois, ces formes peuvent également ne pas être totalement géométriques, mais si la photo est composée de formes identiques, qui se reproduisent, il est possible d’utiliser le format carré pour mettre en valeur ces formes.

La règle des tiers plus vraie que jamais.  L’image est découpée en 9 zones égales, ce qui donne 4 points d’intersection sur lesquels les éléments importants de la photo doivent être positionnés. Dans un carré, il est encore plus simple de diviser son image en 9 zones et l’équilibre est plus présent.

Des choix à assumer.  Au format carré, il est important d’assumer ses choix. Si vous avez décidé de faire une image centrée, il faut qu’elle soit parfaitement centrée, sinon c’est raté. C’est la même chose si vous souhaitez afficher une symétrie : il faut que celle-ci soit parfaite, sinon votre image sera bancale (même à cause d’un petit centimètre de décalage) et c’est perdu.

Unknown-2

High key fine art portrait of woman mouth and chin on a bright white background

Et le portrait dans tout ça ? Si le format carré a longtemps été utilisé uniquement pour réaliser des portraits, c’est bien qu’il y a une raison. Si vous travaillez avec un sujet sur du format carré, il est possible de l’intégrer de différentes manières.

L’humain peut y jouer deux rôles, que l’on peut distinguer.  Parfois, le graphisme du décor est le point de départ de notre composition, les éléments humains viennent s’y intégrer pour créer des points forts.

Le format carré permet de centrer son sujet principal. C’est même monnaie courante. Cela vient sans doute dû au fait qu’en l’absence de sens de lecture (horizontal ou vertical), on lit la photo comme on veut. Même si le regard se promène de façon circulaire, l’œil va se fixer sur le sujet principal et va souvent y rester accroché.

Par contre, comme nous l’avons rappelé, une photo carrée a besoin d’une construction géométrique et d’une composition très soignées. N’ayant de pas de sens de lecture préférentiel, le regard peut facilement se perdre dans l’image s’il n’a pas suffisamment de point de repère.

Ainsi, évitez les photos de groupe, ou de foule à ce format sauf si l’un des personnages se détache particulièrement.

Pour conclure. je dirais que cadrer au format carré est une vraie initiation à la composition.  Moins habituel, c’est mon format de prédilection, une sorte de signature photographique, il apporte une dimension moderne et créative à mes photos.  Il permet de jouer avec les symétries et de composer des images bien structurées et donc impactantes.

D’ailleurs, je vous mets en garde… Attention, cette pratique est addictive !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :