Aller au contenu principal

Expo. Harry Gruyaert, Irish Summers

Du 08 septembre au 24 octobre 2020.  Galerie Fifty One à Anvers

Pour Gruyaert, qui aura 80 ans l’année prochaine, voyager a toujours été une façon de respirer. La plupart de ses photographies bien connues ont été prises lors de nombreux voyages à travers le monde et sont souvent immortalisées dans des livres thématiques

Partout où il va, la principale préoccupation de l’artiste est de raconter quelque chose sur le pays et l’époque en photographiant sa palette de couleurs et sa lumière spécifiques, et ce sans agenda prédéterminé ni histoire qu’il souhaite raconter.

Cela explique également les images de Gruyaert de l’Irlande, l’île qu’il a traversée en 1983-84 dans sa fourgonnette Volkswagen, capturant la beauté naturelle exceptionnelle du pays et la culture populaire distinctive en cours de route. Les portraits à l’affiche de moments de bonheur volés et de recréation collective de la classe ouvrière irlandaise des années 1980 lors d’une de ces rares journées d’été ensoleillées, illustrent l’intérêt de Gruyaert pour les images chaotiques complexes et limites et sa capacité à capturer le “ moment décisif ” sur le film.

Copyright Harry Gruyaert-4Copyright Harry Gruyaert-1

Dans ces tableaux colorés de groupes d’amis et de familles prenant le soleil, non dénués d’une touche d’humour, les sujets sont très présents. Cependant, dans d’autres images incluses dans cette exposition, la désolation, la solitude même, prédomine. Dans ses photos, par exemple, d’une cabine téléphonique abandonnée sur une route de pierre grise, ou de l’intérieur d’un pub local vide, Gruyaert démontre une fois de plus son talent pour trouver la beauté et la couleur même dans le cadre le plus vide ou le plus banal.

Avec son ambiance typique des années 80, présente dans la mode, les coiffures et même les voitures de ceux représentés, «Irish Summers» est clairement le portrait d’un pays à une époque donnée. Cependant, cette série est également largement déterminée par un élément finalement intemporel; celle de la lumière (changeante), jouant magistralement le rôle principal dans les images prises sur la plage sur laquelle se rassemblent des nuages ​​dramatiques tandis que de minces rayons de soleil percent. Cette lumière fragile, les cieux menaçants et la palette de nuances de gris et de couleurs douces et tamisées auraient pu rappeler à l’artiste sa patrie, la Belgique. Le gars de Flandre que Gruyaert est et sera toujours – malgré sa pertinence universelle et son approche profondément singulière de ses sujets, quelle que soit leur diversité – se sentait indéniablement lié à ces étés irlandais.

Copyright Harry Gruyaert-3Copyright Harry Gruyaert-2

Dans son travail, Harry Gruyaert déploie une écriture personnelle vibrante d’énergie. Ses photographies, le plus souvent en couleur dont l’usage très particulier qu’il en fait a souvent été considéré comme sa marque de fabrique, figurent un univers de clair-obscur, de contrastes, de brouillard ou de lumière. On y trouve un développement très subtil sur les ambiguïtés de l’apparence, un choix très volontaire sur les rapports de plans, de transparence, sur l’exigence du volume et de l’espace.

Le parti pris du cadrage fait alors éclore la somptuosité d’images du quotidien, presque pauvres ou banales. Car, chez Harry Gruyaert, qu’il s’agisse de photographies faites en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, aux États-Unis, en Russie ou en Europe, tout rapport au réel est d’abord mis en scène, instinctivement : choix d’une certaine distance, d’un champ de vision, d’une vitesse de « regard », d’une exposition.

Chez Harry Gruyaert, rien n’est superflu ; tout est épuré pour donner à voir une authentique intelligence du regard. En Irlande, Harry Gruyaert se sent chez lui.

Infos pratiques: Galerie Fifty One Zirkstraat 20 – Anvers  www.gallery51.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :