Aller au contenu principal

Ce qui distingue les grands photographes paysagistes…

Les grands photographes sont-ils naturellement doués ? Il peut y avoir des prédispositions… Les grands photographes ont une sensibilité particulière à l’image. Une facilité naturelle pour composer, mettre en en scène et valoriser la lumière. La façon dont elles guident votre regard du premier plan vers un sujet principal à l’arrière-plan. Si vous voulez être un photographe significatif, si vous voulez que votre travail signifie quelque chose et soit plus important, ayez un but. Certains photographes savent raconter magistralement une histoire avec une seule image. Pensez à ce qui est important pour vous, photographiez-le, racontez une histoire et exposez les gens à quelque chose que vous jugez important.

Des milliers de photos tous les jours… Tous les jours nous voyons des tonnes de photographies autour de nous. Beaucoup sont très bonnes. Certaines tout simplement magnifiques. De nombreuses pas très intéressantes au final et beaucoup de photos identiques… Voici quelques pistes pour sortir du lot et améliorer sa production.

Les grands photographes montrent moins de photos. Paradoxalement, ils sont mieux à même de promouvoir leur travail. L’image de marque ne peut pas être sous-estimée.

Ils reviennent au même endroit, sujet ou concept encore et encore, essayant de créer une meilleure image.

Il se soucient de l’émotion et de la narration, pas des règles. Ils ont aussi beaucoup de patience pour obtenir une image particulière.

Ils créent leur propre chance en se plaçant aux bons endroits au bon moment. Font beaucoup de planification. La recherche est essentielle, surtout s’il s’agit d’un lieu ou d’un sujet inconnu.

Enfin, ils travaillent constamment. Pratiquent beaucoup. Essayent de nouvelles techniques et perfectionnent les anciennes. Connaissent intimement leur équipement.

Les grandes qualités à développer si vous voulez améliorer votre travail

La perséverance. C’est la clé. Tout le monde rencontre des défis dans son parcours photographique. La clé est de ne pas abandonner. Et ne vous attendez pas à exceller immédiatement. En ce qui concerne la photographie, vous aurez peut-être besoin d’une dizaine d’années pour vous perfectionner. Les grands photographes ont un but. Leurs photos ont un sens. Ansel Adams n’était pas seulement un photographe de paysage. Il était écologiste avant l’heure et a travaillé avec le gouvernement américain pour inciter les gens à se soucier des parcs nationaux.

Trouver votre style. Les grands photographes ont des styles de photographie emblématiques. Ils sont persistants dans un certain domaine et ils le maîtrisent à fond. Les grands photographes développent un style avec le genre de photographie dans lequel ils se sentent bien. Donc, si vous voulez vous épanouir en tant que grand photographe, soyez un spécialiste, pas un généraliste. Les grands photographes ne se contentent pas de suivre les traces des autres. Si les photos de tout le monde se ressemblaient, personne ne se soucierait de personne. C’est pourquoi être unique à votre manière est important. Trouvez un moyen de faire quelque chose de complètement nouveau.

Être curieux. Si vous lisez cet article, alors bien joué ! Vous êtes déjà sur la bonne voie. Les grands photographes s’intéressent au fonctionnement des autres artistes. Ils apprennent de l’excellent travail des autres. Découvrez d’autres photographes, ce qui les a influencés, ce qui les a inspirés, ce qui les a rendus grands. Comprendre l’artiste pour comprendre ce qui le rend exceptionnel à vos yeux, puis appliquer l’essentiel de cela à votre propre démarche.

L’image finale. Les plus grands photographes se concentrent sur l’image finale. Les grands photographes feront presque tout pour obtenir l’image finale qu’ils ont en tête. Je le dis souvent : La photographie est une construction mentale avant d’être une réalité. Soyez toujours clair sur la raison pour laquelle vous prenez une photo. Les grands photographes commencent avec une vision dans leur esprit et imaginent comment ils peuvent parvenir au résultat recherché. Ils prennent les dispositions nécessaires pour arriver à cette image finale.

Ce qui vous permettra de faire une bonne photo ? Quand les personnes regardent les photos, c’est souvent la couleur qui revient en premier comme motif de lecture. La technique et les couleurs c’est bien ! Mais ce qui est important c’est d’être capable de capter l’attention et de donner des émotions pendant au moins 10 secondes. 10 secondes, c’est beaucoup ! Regarder une photo pendant si longtemps est finalement assez rare. Prenez le temps d’y penser et vous verrez que ce n’est pas faux. C’est plus que le temps que nous passons à regarder une peinture dans une galerie d’art… 

La composition, c’est la base de la photographie. Chaque élément de la photo doit être parfaitement disposé dans le cadre afin d’obtenir le résultat parfait. C’est bien connu. J’aimerais maintenant décortiquer deux types de composition. Les premières sont les compositions bloquées. les secondes sont les compositions centrifuges.

La composition bloquée. Je parle de celles où le sujet est généralement centré et où tous les autres éléments pointent directement au centre du cadre. Un grand classique qui ne fait pas prendre de risque et qui fonctionne bien dans la plupart des cas. Même s’il y a beaucoup de photos célèbres et plutôt réussies basées sur cette composition bloquée, je préfère exploiter son contraire.

La composition centrifuge. A mes yeux cette composition est beaucoup intéressante. Etant donné que chaque photo est définie par ses éléments mais également par le cadre, chaque élément qui a tendance à sortir des frontières ajoute généralement quelque chose d’intéressant. C’est comme s’il était impossible de contenir toute l’histoire à l’intérieur du cadre. Une composition centrifuge livre deux photos en une ou, au moins, raconte une plus grande histoire Quelque chose se passe à l’intérieur du cadre et vous pouvez le voir, mais quelque chose se passe également à l’extérieur du cadre, et vous pouvez simplement l’imaginer. C’est souvent dans ce type de situation que vous dépasserez ces fameuses 10 secondes de lecture.

Les huit grands principes de composition. L’arrangement artistique et le placement des éléments visuels dans le cadre de l’image, c’est l’aspect le plus difficile à maîtriser de l’art photographique, et surtout le plus important.

Equilibre. Lorsque vous regardez l’une de vos images. Est-ce que cela semble lourd ? léger ? Centré ? Symétrique ? Si vous regarder votre image et que vous avez l’impression de vous pencher dans sens ou dans l’autre, c’est que votre photo est peut-être déséquilibrée.

Contraste. Le contraste ajoute une vie dynamique à votre image. Mais le contraste peut aussi raconter une histoire. Le contraste ou l’absence de celui-ci peut être un conteur extrêmement puissant au niveau visuel.

Mouvement. Le mouvement est une sorte de sonorité, il est utile pour raconter une histoire ou créer une ambiance dans une photo. l’opposition visuelle est la clé des compositions dynamiques. Les éléments opposés créent de l’énergie. Essayez de rechercher des lignes, des formes qui s’inclinent ou pointent dans des directions opposées pour renforcer l’image.

Pattern. La répétition a une importance dans l’image car elle peut créer une sensation uniforme. Cette sensation entre dans la création d’une composition unifiée. S’il y a trop de chaos dans une image, le spectateur ne sait pas où regarder. Le motif répétitif calme le chaos et permet à l’oeil de rechercher le sujet.

Direction. Les éléments principaux sont utiles pour attirer l’oeil sur la photo. Les lignes directrices qui s’étendent du premier plan à l’arrière plan sont particulièrement puissantes. D’autres formes placées au premier plan peuvent accomplir la même chose. De multiples éléments visuels correctement organisés peuvent encourager l’oeil du spectateur à voyer de manière approfondie dans votre image.

Rythme. Il traite de la façon dont l’image résonne. C’est une combinaison de répétition et de motif mais avec plus de dynamique. Pensez-y comme une chanson. La musique a une répétition et un motif, mais elle monte et descend en fonction des paroles de la chanson. En photographie, cela est créé avec de la lumière et non du son.

Unité. Faire attention aux moindres détails. C’est ainsi que tout dans l’image s’emboîte parfaitement. Si quelque chose ne va pas, votre unité est rejetée. En photographie, nous devons composer avec ce que nous avons obtenu, surtout en matière de paysage.

Dernier point avant de conclure. En matière de photographie de paysage, une règle absolue, programmez votre réveil avant l’aube ! Si vous voulez des couleurs vives, rehaussées par un éclairage intéressant, vous devez être prêt à utiliser votre appareil photo dès le lever du soleil. Vous aurez ensuite deux à trois heures pour prendre des photos sous la meilleure lumière. Après cela, vous pouvez faire une pause, jusqu’à deux à trois heures avant le coucher du soleil. À ce moment de la journée, la lumière est intéressante et donne de la chaleur aux couleurs. Changer la routine quotidienne vous donnera de meilleures opportunités pour prendre de superbes photos de paysages. C’est pourquoi je pense qu’un réveil est un outil indispensable pour le photographe de paysage.

Pour conclure. Entraînez-vous à suivre ces quelques conseils et vos images seront à mon avis de mieux en mieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :