Aller au contenu principal

Portfolio. Symbiose

Microsoft Word – MEMOIRE.docx

Dans la société occidentale actuelle, notre rapport au corps est de plus en plus instrumentalisé, la société pousse au culte de celui-ci et la nudité n’est pas encore totalement acceptée, elle reste sujet à polémique. Le corps possède une portée universelle et surtout une valeur symbolique. Le corps est donc un outil plastique évident dans la création photographique.

Dans le cadre de ce projet intitulé « Symbiose » la difficulté était de photographier deux sujets de même importance au sein d’une même photographie, comment les faire fusionner en un seul sujet ou les faire se répondre ?

Merci à Audrey & Coraline pour leur précieuse collaboration.


Au fil de mes projets photographiques personnels ou académiques, j’ai régulièrement besoin de nouveaux visages afin d’illustrer mes idées, de répondre aux nécessités de l’image. De fait je suis en permanence à la recherche de modèles  prêts à collaborer le temps d’un shooting photo. N’hésitez pas à me contacter.

5 Comments »

  1. Les premières représentations humaines, peintures ou sculptures, étaient des nus. C’est, somme toute, l’état primitif de tout être humain. Ne s’en offusquent que ceux qui n’ont rien compris au sens de la vie. Car, en y réfléchissant bien, il n’y a que les humains qui s’habillent, le reste du monde vivant reste nu, avec un pelage ou sans, mais nu. C’est notre inadaptation au monde qui fait que nous devons nous vêtir et encore, c’est récent. Les Inuits, qui savent quand même ce que froid veut dire, ne se couvrent de vêtements que depuis trois siècles, auparavant ils se couvraient de graisse de phoque uniquement.
    Tout l’art est de faire éclore la beauté de ces corps,tels qu’ils sont et pas fantasmés par des créateurs de mode qui rêvent de corps-porte manteaux (Lagerfeld) ou des publicistes obsédés par les lignes que le temps trace sur nos enveloppes pour engrossir encore le portefeuille de marchands adipeux et libidineux.
    Toute l’histoire de la peinture, puis de la photographie regorge de représentation de l’humain et c’est une vision qu’il faut faire perdurer pour se souvenir de ce qu’est une femme, un homme …
    Ton approche est de cette trempe, merci.

    J'aime

Répondre à Raymond GILLES Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :