Aller au contenu principal

Ma sélection Instagram #45

Envie de découvrir des comptes Instagram qui changent ? Évadez-vous avec ma sélection personnelle et originale des meilleurs comptes. Robert Mapplethorpe disait « plus vous voyez d’images, meilleur vous serez en tant que photographe ». Admirez les oeuvres des autres, c’est découvrir une nouvelle façon de penser, une perspective différente. C’est aussi diversifier ses sources d’inspiration pour son propre travail.

@Sara Latif

Des jeux d’ombres ont cette poésie discrète sans pareille.Ils reflètent un monde subtil et mystérieux, accessible aux rares spectateurs qui prennent le temps d’y porter leur attention. Sara Latif a ce talent qui lui permet de révéler les tableaux qui s’animent sur nos murs trop souvent à notre insu. Des instantanés confinés qui rappellent que le lyrisme du quotidien est à portée de regard à qui sait où le diriger

@Gianluca Attoli

Découvrez l’univers du photographe Gianluca Attoli, qui capture l’environnement altéré par l’homme avec un œil moderne pour des clichés puissants.

@Yohan Terraza

Amoureux de la nuit, le conteur d’images gravit le Kilimandjaro, défie la Norvège, traverse l’océan jusqu’en Californie… De ses nombreux voyages il raconte son point de vue, sa propre expérience, sans filtre. Car pour Yohan Terraza c’est ça la photographie : “une manière simple de raconter les histoires qui se taisent entre les lignes. Traverser un désert, photographier la nuit, être réveillé par le chant des coyotes, suivre des mariés qui s’aiment, sentir le froid et écouter le silence. Pour moi c’est ça être photographe : parler du vrai et de l’inattendu.”

@Charlotte Curd

Son feed Instagram a de quoi nous faire rêver. De ces compositions minimalistes émane beaucoup de sérénité, dans ce qui peut apparaître comme ode à la nature et particulièrement à l’océan.
Qu’elle soit pop et flashy ou bien pastel, presque aquarellée, la couleur n’est plus ici un médium mais bien le sujet de la photographe. Elle y explore toute son intensité, joue des contrastes et compose avec les dégradés, profitant des lumières qu’offrent l’aube et l’aurore sur les côtes australes.

@Patrick Swirc

Une question a toujours taraudé le photographe. Peut on appréhender l’œuvre d’un artiste sans connaître sa vie ? Sa biographie apporte t-elle un éclairage complémentaire réellement déterminant sur son œuvre ? Sa production artistique se suffirait elle à elle-même pour en saisir le sujet ?


Pour conclure, venez rejoindre mon univers Instagram, chaque semaine de nouvelles photos.  N’hésitez pas à laisser des commentaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :