Aller au contenu principal

Stage. De la prise de vue à la réalisation d’un livre photo. Jour 5 Conclusion

Sur le thème de la ligne d’eau (FLUIDE), ce stage a pour finalité de produire un livre photo de A à Z. Cinq jours pour produire un travail photographique personnel en passant par la prise de vue, l’éditing et enfin la réalisation concrète du livre par la technique de la reliure japonaise.

Chaque jour, vous pourrez suivre le processus de réalisation ainsi que l’évolution du parcours de chaque participant. Rendez-vous vendredi 06 août pour découvrir le résultat final.

Jour 5/ Cette dernière journée était consacrée à la finalisation du livre, en l’occurence l’impression et ensuite la reliure de type orientale. Plus connue sous le nom de reliure japonaise, ne nécessite pas de colle. Les feuilles sont reliées à l’aide d’un fil et d’une aiguille. Cette méthode est parfaite pour confectionner des livres pas trop épais.

Merci à tous les participant(e)s pour la bonne humeur, l’entraide et au fil des jours pour que chacun puisse obtenir le résultat obtenu. Donner à voir ses images est le désir de tout photographe.  Si rapidement l’exposition et le livre s’imposent comme deux solutions évidentes pour partager son regard, l’exposition ne représente qu’une solution éphémère, alors que le livre, lui, sera toujours là… N’hésitez pas à laisser un commentaire.

Jour 4/ Etape cruciale dans le processus de création d’un livre, choisir les photographies qui composeront et donneront du sens à leur livre n’est pas un exercice comparable au tri que l’on a l’habitude d’opérer après les prises de vue, mais bien de donner cohésion à une ensemble d’images pour ne faire plus qu’un. Toute la quatrième journée est donc dédié à finaliser le choix des photos et à mettre en page le livre. Un exercice qui demande beaucoup de concentration et de rigueur. Faire défiler les pages, les photographies s’assemblent et doivent se répondent, se faire écho, et perdent leur aspect fragmentaire pour former un tout cohérent et signifiant.   

Concevoir son livre de photographie est avant tout un acte créateur permettant de donner un aboutissement  à son travail tout en maîtrisant son fond et sa forme.

En avant première la couverture de chaque livre, demain opération reliure japonaise…


Jour3/ Cette journée était essentiellement consacrée pour chaque participant à réaliser des prises de vue en rapport avec le thème commun « FLUIDE ». Pour cela un circuit pédestre était organisé pour découvrir le Canal du Centre, en passant par le nouveau pour terminer par l’ancien. La finalité, pouvoir sélectionner un certain nombre d’images en vue de commencer l’éditing demain. Une soirée bien chargée pour chaque participant en perspective après un circuit de 15km. Voici quelques images de cette journée placée sous le soleil et la bonne humeur… Et oui, le soleil…


Jour 2/ Pour ce deuxième jour, la matinée était l’occasion de regarder les tirages de lecture de chaque participant afin de pouvoir cerner les forces et les faiblesse de chaque série. La finalité étant de pouvoir réfléchir de manière à organiser la pagination du futur livre.

L’après midi était consacrée à un exercice sur le terrain, en l’occurence, il a été demandé aux participants de travailler en binôme, pour pouvoir réaliser une série de 10 photos en se projetant dans l’univers de l’autre et ainsi pouvoir mettre son binôme en scène. Un exercice qui avait pour but de pouvoir relier un lieu, un acte, etc.. à une personne, en résumé, apprendre à raconter une histoire. Voici leurs travaux:


Jour 1/ Pour ce premier jour de stage, la matinée était consacrée à découvrir le programme de cette semaine. Ensuite, la première étape consistait pour chaque participant à définir son projet en ayant comme dénominateur commun au groupe le mot « fluide ».

Il a été rappelé au cour de cette matinée l’importance du pourquoi réaliser une livre photographique de A à Z… En l’occurence… Défilant   travers les pages, les photographies s’assemblent, se répondent, se font écho, et perdent leur aspect fragmentaire pour former un tout cohérent et signifiant. Concevoir son livre de photographie est avant tout un acte créateur permettant de donner un aboutissement à son travail tout en maîtrisant son fond et sa forme.

Il a été soulevé aussi l’importance du TIRAGE DE LECTURE, ils offrent une lecture optimale des images et rappellent de par leur support papier les pages d’un livre. L’avantage est de pouvoir les déplacer pour les comparer ou commencer à la réunir en possibles diptyques, triptyques ou autres assemblages.

L’après-midi était consacrée à un exercice pratique sur le terrain, en l’occurence réaliser une série de 10 photos en vue de les imprimer pour pouvoir les placer de manière cohérente par l’utilisation des tirages de lectures et trouver un titre pour cette série. Voici leurs premiers travaux:


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :