Aller au contenu principal

Les différentes étapes d’un projet photographique/1

Qu’est-ce qu’un projet et pourquoi utilisons-nous une méthode de travail aujourd’hui ? Nos premiers pas en photographie portent sur différents aspects tels que la composition, l’éclairage, la couleur et autres éléments techniques que nous voulons maîtriser et intégrer. Nous sommes ravis lorsqu’une photo répond à certaines directives et que nous considérons avoir pris une bonne image. Mais cette étape achevée, nous cherchons à relever de nouveaux défis.

Structurer son travail photographique. Une fois que les réglages qui nous intéressent ont été sélectionnés, l’étape suivante consiste à savoir répéter les mêmes opérations dans le but de réaliser une série photographique. Qu’il s’agisse de portraits ou de paysages, la série doit conserver une cohérence formelle qui lui confèrera ainsi une unité. 

Il n’est pas facile de définir précisément le projet photographique, mais essayons d’être le plus clair possible. Dans un projet, une idée ou un concept agit comme un fil conducteur et peut soit se construire sur la base d’une série photographique, soit être structuré comme un reportage photographique, contenant du texte et des documents d’archives issus de nos recherches.   

Donner une nouvelle dimension à ses images. Construire un projet personnel, c’est s’engager sur un chemin aussi complexe que passionnant. En résumé, après avoir défini l’idée ou le thème sur lequel nous souhaitons travailler, nous avons quatre phases à aborder. Une première phase de recherche, dans laquelle il faut être attentif au cheminement de notre idée initiale. Vient ensuite, la phase de prise de vue, puis la phase de traitement. Enfin, nous devons choisir le mode de présentation et les canaux de diffusion. Ces étapes seront abordées dans un article ultérieur.

Lorsqu’elles font partie d’un projet, nos photographies prennent une nouvelle dimension. Le format du projet exige et permet de donner plus d’ampleur à ce que nous voulons dire ou faire comprendre. Cela requiert à la fois une bonne gestion du temps et la planification des ressources disponibles et nécessaires.Le projet nous aide également à élaborer nos questions, c’est pourquoi la recherche est si importante. Les photographies apparaissent alors comme l’aboutissement de ces recherches et viennent nous exposer le sujet.

Les phases de réalisation d’un projet photographique. Ce sont les différentes phases qui structurent la réalisation d’un projet photographique : du développement de son approche jusqu’à la diffusion et à la présentation du projet.

Elaborer un projet viable. La première étape dans l’élaboration d’un projet est liée à la démarche créative et la définition du projet. À force de lire sur le sujet et de chercher des références photographique, nous nourrissons nos idées et leur donnons corps ; nous précisons les décisions qu’il faudra prendre durant la phase de réalisation.

L’étape suivante. Il y a deux questions à se poser. La première : que nous faut-il pour mener à bien notre projet ? Et, deuxièmement : quelles ressources avons-nous à notre disposition ? Nous devons trouver un équilibre entre ces deux aspects.

Définir l’identité du projet. Tout projet doit avoir une date limite déterminée à l’avance. Fixer un calendrier de travail nous aidera à mener notre projet à terme. Cependant, il peut arriver que lors de la phase d’édition (sélection et traitement d’images), nous ressentions le besoin d’avoir plus d’images pour compléter le projet. C’est pourquoi, plus le sujet est accessible, plus il sera facile d’y revenir. 

Concevoir le format de présentation. La façon de décider comment présenter et diffuser son travail est similaire au processus de production. Il faut développer une vision globale du projet et choisir parmi les trois modalités possibles de présentation : l’exposition en galerie, la publication d’un livre, ou la diffusion sur internet. Il est possible de faire les trois, mais il faut que la présentation soit bien adaptée à chacun des moyens de diffusion. La mise en récit du projet va changer selon le mode de présentation, et cela aidera le projet à se développer en tant qu’œuvre. Réfléchir aux changements narratifs entre ces trois canaux permet au projet de continuer à grandir, à apparaître comme quelque chose de vivant.

A suivre bientôt. Quelles questions faut-il se poser sur son projet pour en tirer le meilleur ?


Source: Blind/David Villaba diaz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :