Aller au contenu principal

Domptez la lumière naturelle pour vos portraits

Que vous soyez en extérieur ou en intérieur, la lumière naturelle peut être votre meilleure source de lumière. Parfois trop dure, trop douce, toujours variante… nous allons voir différentes pistes pour maîtriser la lumière naturelle.

Choisissez la bonne heure. La lumière change au fil de la journée, c’est pourquoi, dans la mesure du possible, quand vous planifiez votre séance de portrait, essayez de choisir une plage horaire idéale, c’est-à-dire proche de l’heure bleue ou juste avant et pendant l’heure dorée. Ces deux plages horaires correspondent au lever et au coucher du soleil, moments de la journée où le soleil est encore relativement bas et doux, où la lumière horizontale projette de longues ombres et inonde les sujets d’une lumière chaude.

À contrario, on entend souvent dire qu’il faut éviter la plage horaire du soleil de midi, trop dure, directe, qui crée des ombres disgracieuses qui mettent peu en valeur le sujet. Malheureusement, il est parfois impossible de faire autrement et il va falloir apprendre à composer. Vous pouvez alors en profiter pour jouer avec les transitions de lumière dure et d’ombre pour créer une ambiance. Cette ambiance sera de fait aussi dure, très contrastée. Si ce n’est pas l’effet recherché lors de votre séance photo, il vous faudra chercher l’ombre d’un bâtiment qui cache le soleil, ou d’un arbre qui tamise la lumière.

Apprendre à lire le soleil. Planifier une séance photo en extérieur ne se limite pas uniquement à regarder en avance s’il va pleuvoir, faire grand soleil ou nuageux. Il faut aussi savoir anticiper la course du soleil par rapport au lieu choisi. Pour ce faire, une grande connaissance du lieu de shooting et du soleil va vous aider à déterminer si l’endroit choisi sera à l’ombre, si vous serez à contre-jour, etc. Il est tout à fait possible d’anticiper la luminosité et l’intensité de l’ensoleillement à l’avance une fois déterminé un lieu précis avec votre sujet. Vous pourrez de fait choisir une plage horaire qui correspond à l’effet recherché. Ou à l’inverse, si votre modèle n’est disponible que sur une plage horaire donnée, lui proposer des lieux de shooting correspondant à un ensoleillement parfait sur cette plage.

Maîtrisez les ombres. Comme vu précédemment, photographier en extérieur n’est pas toujours évident et peut vous réserver bien des surprises. La lumière naturelle n’étant pas aussi fiable qu’un flash ou un spot, la luminosité peut vite changer et, dans tous les cas, l’éclairage ne sera jamais exactement celui que vous attendez.

De nombreuses ombres peuvent venir perturber votre travail, que ce soit celles provoquées par le passage d’une masse nuageuse qui fait baisser la luminosité ambiante ou au contraire un soleil qui devient plus fort que prévu et qui marque les ombres. Vous allez devoir apprendre à composer pour contourner le problème et en faire un atout. Les ombres peuvent ajouter des formes et un sens à votre photo. Leur maîtrise va vous aider à apporter du corps et du relief à votre portrait tout en soulignant les traits et les expressions du visage.
Autre avantage de réaliser vos portraits à l’ombre : la lumière se répartit tout autour du sujet de façon harmonieuse, sans trop marquer les formes du visage, donnant un effet beaucoup plus lisse à la peau et affinant les traits.

Utilisez des diffuseurs et réflecteurs. Trop souvent sous-estimés par les photographes, les diffuseurs et réflecteurs sont pourtant recommandés en photo de portrait. Le réflecteur sert à déboucher une ombre disgracieuse alors que le diffuseur atténue une lumière trop dure. Le réflecteur se place face au soleil pour renvoyer sa lumière en direction de votre modèle pour l’éclairer. La quantité de lumière réfléchie dépend de sa taille et de sa couleur. Il existe 3 principaux types de réflecteurs : les blancs qui réfléchissent une lumière plus diffuse et douce, l’argenté qui réfléchit une plus grande quantité de lumière dure, et le doré qui est semblable à l’argenté mais qui a tendance à réfléchir une lumière plus chaude. Si vous n’en avez pas sous la main ou ne voulez pas en acheter dans le commerce, vous pouvez aisément vous en fabriquer un avec ce qui vous tombe sous la main (du polystyrène, de grandes feuilles de papier, de l’aluminium) ou même placer votre sujet à proximité de n’importe quelle surface réfléchissante autour de vous.

À l’inverse, le diffuseur sert à atténuer une lumière trop dure et se place entre le sujet et la source de lumière. Dans le commerce on trouve facilement des diffuseurs pour les flashs et boites à lumière que l’on peut utiliser aussi en lumière naturelle. Pour autant, en lumière naturelle, la taille du diffuseur doit souvent être bien plus grande que celle du commerce. Dans ce cas, encore plus quand vous réalisez votre photo de portrait en intérieur sans flash, vous pouvez installer sur les fenêtres des voilages, ou encore mieux, un rideau de douche légèrement opaque pour tamiser la lumière. Avec ce genre d’astuce, vous cassez les rayons du soleil pour obtenir une lumière plus douce et uniforme et ainsi atténuer grandement les ombres sur votre modèle.

Maîtrisez l’arrière-plan. Faites également très attention à la luminosité de l’arrière-plan, surtout si vous shootez à l’ombre. Dans ce cas, votre arrière-plan ne doit pas être en plein soleil, et pas beaucoup plus lumineux que votre sujet. En effet, si votre sujet est placé à l’ombre et que l’arrière-plan est beaucoup plus lumineux, vous risquez de le brûler. La différence de luminosité entre ces deux plans risque d’être trop grande et l’un des deux serait alors surexposé. Si, dans une certaine limite, cela peut être beau, une différence trop marquée aboutira à une photo ratée.

Dernière option, exploitez le contre-jour. Parce que malgré tous ces conseils vous n’avez pas pu faire autrement, ou tout simplement parce que ça peut être aussi très artistique, n’hésitez pas à photographier un contre-jour. Si on l’évite autant que possible en photographie de portrait, bien maîtrisé il peut donner à vos photos une luminosité originale et chaleureuse, une impression de halo lumineux qui englobe votre sujet. Pour autant, maîtriser le contre-jour n’est pas toujours chose aisée et pour bien le réussir il ne faut pas hésiter à placer le soleil directement dans l’objectif pour user du flare (les reflets produits par le soleil dans l’objectif). De préférence, photographiez pendant les golden hourspour capturer une teinte chaude ; et pourquoi pas utiliser un réflecteur afin de déboucher un peu l’ombre sur votre sujet qui lui ne bénéficiera pas de beaucoup de lumière directe.

Pour conclure. Voilà, j’espère ces différentes pistes pourront vous aider à vous améliorer en portrait à l’extérieur, une discipline difficile mais extrêmement enrichissante.


Si vous avez aimé cet article, vous pouvez vous abonner au blog pour être informé lors de la publication des prochains sujets. Si vous souhaitez aller plus loin dans cette démarche, venez me rejoindre en participant à un workshop spécialement dédié à cette pratique. Le prochain aura lieu à Namur le dimanche 24 avril 2022.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :