Aller au contenu principal

Comprendre le triangle d’exposition

L’un des premiers sujets à aborder en photographie est le triangle d’exposition. Composé de trois paramètres, il détermine l’exposition d’une image, c’est-à-dire sa luminosité. Il faut donc trouver un équilibre entre ces variantes pour obtenir le résultat attendu ET une luminosité équilibrée.

Qu’est-ce que le triangle d’exposition ? On parle de triangle parce qu’il y a trois paramètres à prendre en compte. Chaque paramètre a un impact sur la luminosité : quand on change un réglage cela éclaircit ou assombrit la photo. Et ces variantes ont aussi leurs propres spécificités et inconvénients à prendre en compte.

On parle d’exposition parce que c’est trois paramètres permettent de créer un équilibre dans la luminosité présente dans ta photo. Par définition, l’exposition est la quantité de lumière perçue par le capteur de l’appareil photo. Plus il y a de lumière, plus ta photo est lumineuse et tire vers le blanc. Moins il y a de lumière, plus ta photo est sombre et tire vers le noir.

Apprendre à réussir son exposition ? Quand une photo est correctement exposée, la luminosité est équilibrée. Il y a autant de détails dans les ombres que dans les hautes lumières. Cela signifie que la photo n’est ni surexposée (trop lumineuse), ni sous-exposée (trop sombre). Pour vérifier l’exposition de ta photo, tu peux utiliser l’histogramme intégré à ton appareil, ou celui des logiciels de retouche photo.

Attention, ici on parle d’une exposition correcte. Il se peut que volontairement tu préfères une ambiance très sombre ou très lumineuse. Par exemple sur la photo ci-dessous, j’ai favorisé un environnement sombre (comme souvent). Ma photo est sous-exposée, particulièrement au niveau des ombres.

Quelles sont les caractéristiques du triangle d’exposition ?  Pour régler une bonne exposition, on utilise trois paramètres. Ces trois réglages indiquent à l’appareil quelle quantité de lumière doit être prise en compte. Je vous les détaille juste en-dessous

La sensibilité ISO. C’est un des 3 éléments essentiels et nécessaires pour bien maîtriser l’exposition de vos photographies. L’appareil photo possède un capteur de lumière, ce dernier possède un système qui lui permet de gérer sa sensibilité à la lumière. Ceci dit, augmenter l’ISO a des conséquences… En effet, des « grains » ou « particules » commencent à apparaitre sur votre image et entraînant une baisse de qualité et une perte de détails. Ce phénomène s’appelle le bruit numérique ! Pour cette raison, il est préférable de garder autant que faire se peut son ISO au minimum et d’essayer de régler en priorité ouverture et vitesse d’obturation. Bien sûr, cela n’est pas toujours possible et augmenter son ISO est alors inévitable. Il est donc essentiel de savoir quelles valeurs utiliser dans différentes situations.

Pour faire simple… La sensibilité ISO est utilisé booster la luminosité d’une photo qui est prise dans des conditions de faible luminosité. Vous devez augmenter cette valeur quand il n’y a pas assez de lumière pour capturer une photo nette et bien exposé de toute autre manière.

L’ouverture du diaphragme. C’est l’une des 3 composantes du triangle d’exposition, avec l’ISO et vitesse d’obturation et apprendre comment l’utiliser est un excellent moyen d’améliorer vos photos. En effet, outre le fait que l’ouverture est un paramètre essentiel de l’exposition, ce paramètre ajoute également un effet créatif en modifiant la profondeur de champ de votre photo.

Qu’est-ce que l’ouverture d’un objectif ? L’ouverture est un trou par lequel la lumière passe à travers votre objectif pour atteindre le capteur de l’appareil photo. Cela fonctionne comme la « pupille » d’un œil, qui s’élargit ou se rétrécit pour modifier la quantité de lumière qui passe à travers. Cela vous permet donc de contrôler la quantité de lumière atteignant le capteur rendant la photo plus claire ou plus foncée !

Pour faire simple… L’ouverture permet de contrôler la profondeur de champ, vous permettant d’ajouter un effet créatif à vos photos. C’est la zone de mise au point, celle qui apparaît nette sur votre photo.

La vitesse d’obturation. La vitesse d’obturation de votre appareil photo est l’un des trois éléments clés pour obtenir une exposition correcte. En effet, régler correctement la vitesse d’obturation, l’ouverture et l’ISO est essentiel.

Qu’est-ce qu’un obturateur ? Il s’agit tout simplement d’un « rideau » se trouvant devant le capteur de votre appareil photo. Il sert à contrôler le temps d’exposition de ce dernier à la lumière. Lorsque vous appuyez sur le bouton, ce rideau s’ouvre pendant un certain temps, puis se ferme. Aujourd’hui, les obturateurs sont soit mécanique, mais aussi électronique. Ces derniers ont exactement le même but, mais ils fonctionnent différemment.

C’est la vitesse à laquelle votre obturateur s’ouvre, expose le capteur de l’appareil à la lumière, puis se ferme. Essentiellement, c’est le temps passé par votre appareil à prendre une photo. La vitesse d’obturation est responsable de deux choses :

  • la luminosité de votre photo
  • la création d’effets artistiques en figeant ou en floutant le mouvement

Comme je l’ai dit, la vitesse d’obturation est responsable en grande partie de l’exposition. Si vous utilisez une vitesse d’obturation longue, le capteur de votre appareil photo recueille beaucoup de lumière, et la photo sera très lumineuse. En utilisant une vitesse d’obturation rapide, le capteur de votre appareil photo n’est exposé qu’à une petite fraction de lumière, ce qui donne une photo plus sombre.

Pour faire simple… Lorsque vous utilisez une vitesse d’obturation longue, l’obturateur va capturer pendant cette durée tout mouvement et cela se traduira pour un flou « artistique » dans votre photo. On utilise souvent cet effet dans les publicités de voitures et permet de communiquer au spectateur, une impression de vitesse en montrant le sens du mouvement.

Le triangle d’exposition en résumé. Il est important de savoir que ces trois paramètres ont une influence sur la luminosité, mais ils ont aussi d’autres effets qui sont importants pour t’aider à mettre en évidence ce que vous souhaitez raconter dans votre photo.  Maîtriser les trois paramètres du triangle d’exposition te permettra de sortir du mode automatique pour maîtriser le mode manuel.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :