Aller au contenu principal

Ma sélection Instagram #79

Envie de découvrir des comptes Instagram qui changent ? Évadez-vous avec ma sélection personnelle et originale des meilleurs comptes. Robert Mapplethorpe disait « plus vous voyez d’images, meilleur vous serez en tant que photographe ». Admirez les oeuvres des autres, c’est découvrir une nouvelle façon de penser, une perspective différente. C’est aussi diversifier ses sources d’inspiration pour son propre travail.

#Kevin Millet

Son travail consiste à mêlé l’art et la photographie. Il a fait des portraits sa spécialité, hors du temps et très travaillés, chaque portrait fait ressortir l’âme de chaque model. Kevin réalise des projets partout dans le monde, ses photographies dégagent beaucoup d’émotions, il aime jouer avec la géométrie, les couleurs et les matériaux. Son travail est très ressemblant à celui d’un sculpteur, il fait ressortir les corps et les visages comme personne.

#Mickaël Puiravau

Depuis les débuts d’Instagram, l’artiste Mickaël Puiravau poursuit un travail photographique épuré et minimal autour d’une série qu’il a nommée Les Relations entre les choses. Avec plus de 2 000 publications au compteur, il saisit dans les lignes d’un paysage, l’embrasure d’une fenêtre ou des fragments de corps, éclairés d’une lumière douce et égale, les formes d’une géométrie du monde à la poésie insoupçonnée.

#Nacho Varela 

Originaire de Madrid et installé sur place, Nacho Varela saisit son quotidien avec esprit et humour. Depuis ses premiers pas dans les ruelles de sa ville natale, l’artiste espagnol s’est exporté dans toute l’Europe. Il nous embarque dans son univers porté par un regard singulier, ainsi que son sens de la composition et des couleurs.

#Joris Broekhoven

Pensées comme des fragments de rêves, de poèmes, d’envies et de souvenirs, les images de Joris Broekhoven révèlent une vaste sensibilité. Muni d’une grande patience et d’une attention particulière pour le vivant, il cherche à « étudier le passage du temps en photographiant la lente fusion des constructions humaines avec la nature. »

#Raphaël Tamburrini

« Photographe des ombres et de l’invisible ». C’est ainsi que se définit Eloy Raphael, de son vrai nom Raphaël Tamburrini. Son œuvre monochrome, caractérisée par un mouvement et une mélancolie appuyé·es, dévoile des silhouettes fantomatiques qui viennent se mêler aux paysages picturaux et aux bâtiments inhospitaliers qu’il capture.


Pour conclure, venez rejoindre mon univers Instagram, chaque semaine de nouvelles photos.  N’hésitez pas à laisser des commentaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :