Aller au contenu principal

La photographie de nature morte

Au cours de sa longue histoire, la nature morte a pris des formes variées, des fresques décoratives de l’Antiquité aux beaux-arts de la Renaissance. Une nature morte est un ensemble d’objets inanimés et organisés qui constituent le sujet d’une composition. Aujourd’hui, une nature morte va du dernier latte art Instagram à un vase de tulipes stylé comme un tableau du siècle d’or néerlandais.

La création d’une belle image de nature morte est un véritable tour de force, mais de la même manière que peindre une coupe de fruits est une excellente initiation pour les peintres novices, la photographie de nature morte est un bon entraînement pour les photographes débutants. Elle donne la possibilité de faire des essais avec la lumière, les matières, les textures et les sujets dans un environnement contrôlé. Quels que soient votre vision créative et vos desseins artistiques, la nature morte est un excellent point de départ.

Comment réussir une photographie de nature morte ? La photographie de nature morte englobe tout sujet inanimé placé devant un appareil photo. Mais qu’est-ce qu’une nature morte réussie ? C’est un peu plus difficile à définir. Tout dépend de l’intention et du contexte. Fait-elle passer votre message ? Votre composition est-elle forte et guide-t-elle le regard du spectateur ? Votre nature morte raconte-t-elle une histoire ? C’est en vous posant ces questions précises que vous pouvez dire si une photo est réussie.

Idées de photos de nature morte. Dans la photographie de nature morte, rien ne bouge et vous maîtrisez tout. C’est un formidable défi de composition, car tout tourne autour des formes et de leur agencement dans le cadre. L’image doit être bien équilibrée et offrir un jeu géométrique intéressant. Tout ce qui est dans le cadre guide le regard du spectateur. »

Composer. Jouez d’abord avec votre composition et testez différents agencements et dispositions pour les objets. Pensez à des styles, comme la règle des tiers, lors de la composition de votre nature morte. Modifiez et ajustez la disposition à la volée pour vous perfectionner en composition et identifier les caractéristiques d’une photo esthétique.

Sujet et matières.  Composez votre photo avec différentes textures et matières. Peu importe qu’il s’agisse d’une poignée d’objets choisis chez vous au hasard ou d’une collection triée sur le volet de chandeliers en argent massif. Examinez les ombres et les reflets de lumière sur différentes surfaces, et découvrez leur impact sur votre composition finale.

Différents éclairages. Faites des essais avec différents éclairages en studio et avec une lumière naturelle. Évitez de prendre des photos sous la lumière des plafonniers chez vous, car les couleurs de la lumière se mélangeront et produiront des ombres bizarres et involontaires. Une combinaison de plusieurs sources lumineuses peut modifier de manière subtile la tonalité et l’atmosphère d’une image.

Angle de prise de vue.  Essayez également de déplacer votre appareil photo afin de voir l’effet sur la composition. Réalisez des prises de vue avec un trépied et en tenant votre appareil photo dans les mains. Vous trouverez peut-être un meilleur angle de prise de vue que celui que vous aviez en tête pour votre sujet. Lorsque vous réalisez des prises de vue à main levée, assurez-vous que la vitesse d’obturation est suffisamment élevée pour pallier le tremblement de l’appareil photo.

Mise au point et profondeur de champ. Jouez sur la profondeur de champ. Pensez à la distance focale et essayez d’utiliser un objectif à focale fixe ou un zoom pour mélanger les réglages. La mise au point sur un seul petit point plutôt que sur la scène entière peut considérablement modifier votre composition. Comme un grand nombre d’appareils photo sont conçus pour une mise au point sur le visage humain, privilégiez plutôt la mise au point manuelle.

Mouvement. Bien qu’une nature morte soit par définition inanimée, vous pouvez ajouter des éléments de mouvement. Il suffit de tendre la main dans le plan et de déplacer quelque chose au beau milieu de la photo, ou bien de réduire la vitesse d’obturation et de capter le flou de mouvement d’une ballerine sur une boîte à musique. C’est à vous de décider.

Pour conclure. La photographie de nature morte n’est pas réservée aux débutants. Elle permet également aux professionnels de tester de nouvelles idées ou d’affiner leurs compétences. La nature morte est le moyen idéal de se livrer à des expérimentations, car on ne sait jamais vraiment comment la lumière va se refléter sur une bille ou sur une rose. » Continuez à faire des essais, à vous perfectionner et à acquérir de l’expérience.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :