Aller au contenu principal

Photographe à la Une. Siegfried Hansen

Jouant sur la forme géométrique naturelle des éléments urbains, Siegfried Hansen, un photographe d’origine allemande , offre au public des clichés d’une rare précision. Hansen travaille dans les rues et parcoure le monde à la recherche d’instantanés graphiques. Il saisit au fil de ses voyages, des incroyables compositions quasi picturales, en employant le décor des villes, humain compris.

Le photographe a passé ces dix dernières années à alimenter sa série Surfaces in the Street autour de compositions visuelles particulièrement soignées, mélange de graphisme et de couleur.

Pendant ses balades en ville, il voit souvent des choses, des choses normales, mais essaie de les montrer d’une manière spécifique.  Ses prises de vue ne se concentrent pas sur les passants et les visages comme chez la majorité des street photographes. L’artiste préfère mettre en évidence les connexions graphiques et les juxtapositions de couleurs entre différents éléments de la ville. Des paysages urbains qui deviennent colorés et poétiques dans l’œil de Siegfried Hansen !

Le photograhe pas reçu de formation académique formelle en art ou en photographie. Cependant, au cours des 13 dernières années, il n’a cessé de prendre des photos presque tous les jours. Il a aussi beaucoup étudié la littérature photographique, cela lui a permis de développer son propre style et d’expérimenter des techniques permettant de cadrer au mieux des compositions graphiques. 

Par conséquent, il est devenu habile à capturer et à réaliser des situations dont les autres ne sont peut-être pas immédiatement conscients. Avoir un mémoire photographique l’aide beaucoup. Il ne pense pas que le fait de ne pas avoir de formation formelle l’ait gêné de quelque manière que ce soit dans sa démarche photographique journalière.

Cette image d’une flaque d’eau est l’un de ces exemples où probablement des centaines de personnes sont passées sans y prêter attention. Mais son œil exercé a vu quelque chose qui devrait être évident pour vous une fois que vous regardez la photo. Le tourbillon dans l’eau ressemble à un visage avec des yeux, des joues, un nez et une bouche. Et si vous regardez de plus près, le visage semble vraiment triste et des larmes coulent d’un œil.

Rien que le visage en lui-même est magnifique tel qu’il est. Mais si vous connaissez le peintre norvégien Edvard Munch, la photo peut même vous rappeler son très célèbre tableau « Le cri ».

Si vous souhaitez en savoir plus. je vous invite à découvrir son site internet et son compte Instagram.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :