Photographe à la Une. Benoit Rousseau

Benoit Rousseau est connu pour ses instantanés de la vie quotidienne à Paris… et ailleurs. Photo reporter en milieu urbain, son regard empreint d’un profond humanisme, révèle un sens de la composition et des jeux de lumière : « La rue est le reflet de notre société avec ses qualités et ses défauts.

Ses portraits notamment de sans-abris et d’inconnus dans des situations « hors sujet » montrent, une nouvelle fois la faculté de Benoit Rousseau à saisir l’expression des plus humbles, de manière la plus spontanée qui soit…  Un artiste remarquable, qui délivre à travers chacune des ses photographies un message humaniste et positif !

image57

Photographe en milieu urbain, en quoi la rue vous attire, vous inspire-t-elle ?  La rue est le reflet de notre société avec ses qualités et ses défauts. J’aime tenter de faire ressortir les aspects humanistes et incongrus que l’on croise dans les rues de Paris.

Quelle est votre intention ? A travers vos images, quelles émotions souhaitez-vous procurer et/ou de raconter quelles histoires ?    A ma façon j’essaie de délivrer un message humaniste et positif, je préfère face à un SDF faire partager en image un moment de complicité qui montre sa personnalité que de faire ressortir la misère et l’isolement.  En bref j’essaie à travers mes images de faire ressortir la part angélique qu’il existe en chacun de nous sans oublier aussi le côté obscur de la force.

rousseau

rousseau1

Une photographie qui vous tient particulièrement à coeur ? Pouvez-vous nous en parler ?  Un hors sujet lors d’une manifestation, il était là assis avec sa bière alors que tous sont au spectacle. Elle me parle particulièrement car elle illustre bien l’individualisme de notre société actuelle.

20130127-001

Qu’est ce que la prise de la photographie vous procure-t-elle en tant qu’homme et en tant qu’artiste ?  La photographie est aussi un moyen de progresser. Je ne connais pas un praticien du déclic qui soit capable de sortir à coup sûr une bonne image. C’est une conjonction entre un point de vue, de l’émotion ressentie, de la technique et la chance. Je crois que la motivation d’un photographe pour réussir à saisir cet instant qui parle et procure de l’émotion est la même que celle d’un alpiniste à tenter des sommets toujours plus abruptes.

Quels éléments rendent selon vous une photo « réussie » ?  Les très rares fois où j’arrive dans une même image à réunir de l’émotion, du story-telling, du graphisme, le tout emballé dans une composition au cordeau. Maintenant si une image procure de l’émotion à celui qui la regarde peu importe le reste. D’un point de vue commercial comme nous sommes abreuvés d’images, une photo réussie est une photo qui « impacte » qui sort du déjà vu.

Sans titre

Quel matériel, techniques utilisez-vous ?  Un boitier reflex 24×36 monté la plupart du temps d’un 24 mm en hyperfocale pour la proximité avec les sujets, la profondeur et la multitude de détails lisibles en 100%, mais aussi un 35, 50 et 85 mm. L’instantané urbain s’apparente à la chasse : à l’affut quand vous attendez le bon personnage dans un cadre photogénique, à courre quand vous suivez le bon personnage dans l’attente du cadre adapté et en battue quand l’action se présente et aussitôt vous shootez.

Pour suivre le travail de Benoit Rousseau, je vous invite à découvrir son site officiel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s